JM des réfugiés : La RDC héberge plus de 500 mille réfugiés venus des pays limitrophes (UE)

WhatsApp-Image-2024-06-20-at-22.29.12

Partager:

Selon l’Union européenne, la RDC héberge plus de 500 mille réfugiés qui sont venus des pays limitrophes, compte-tenu de l’instabilité qui règne dans la région. Et, plus d’un million des réfugiés congolais vivent dans des pays voisins.

Ces statistiques sont relevées dans le cadre de la célébration ce 20 juin de la journée des réfugiés sous le thème : « Pour un monde qui accueille les personnes réfugiées ».

La journée mondiale des réfugiés est l’occasion de saluer la force et le courage de celles et ceux qui ont été forcés de fuir leur pays d’origine pour échapper aux conflits ou à la persécution.

Selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), le terme « réfugié » fait référence à toute personne qui, « craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays; ou qui encore, si elle n’a pas de nationalité et se trouve hors du pays dans lequel elle avait sa résidence habituelle à la suite de tels événements, ne peut ou, en raison de ladite crainte, ne veut y retourner ».

Chaque minute, souligne le HCR, 20 personnes doivent tout abandonner pour échapper à la guerre, à la persécution ou à la terreur pour se mettre en sécurité.

D’où, l’ONU appelle à la solidarité vis-à-vis des réfugiés.

« Aujourd’hui plus que jamais, les réfugiés ont besoin de notre solidarité. Faire preuve de solidarité, c’est garder nos portes ouvertes, reconnaître les atouts et les réalisations des personnes réfugiées, et réfléchir aux défis auxquels elles sont confrontées », déclare l’Organisation des Nations Unies en marge de la journée dédiée aux réfugiés.

Elle poursuit qu’ »être solidaire avec les personnes contraintes de fuir signifie également chercher des solutions à leur situation : mettre fin aux conflits pour qu’elles puissent rentrer chez elles en toute sécurité, veiller à ce qu’elles aient la possibilité de se reconstruire au sein des communautés qui les ont accueillies, et fournir aux pays d’accueil les moyens dont ils ont besoin pour accueillir et venir en aide aux réfugiés ».

Dony LUKOMBO

Mots clés :

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin