J.Mbuyi, G.Biebie, D.Ngalula et D.Nyamugabo soutiennent l’approche du Président Félix sur son successeur qu’il souhaite être une femme

Le souhait du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi dans son discours tenu à Bunia d’avoir un successeur femme a suscité les réactions positives que négatives des femmes de tout bord.

Jacqueline Mbuyi Tshiteya magistrate et activiste des droits humains, a saluée ce souhait du chef de l’État et encouragée les congolais à l’intérioriser également. « Experimenter une gestion féminine au plus haut sommet de l’État sera le couronnement des luttes et efforts menés par les femmes congolaises depuis des décennies. Il appartient aux femmes qui ont cette ambition de saisir l’occasion et de se préparer dès maintenant, car ça ne sera pas facile », a-t-elle dit.

Même réaction de Georgette Biebie SG de Ensemble pour le changement. Elle pense qu’il faut prendre le Président au mot,
Il faut que les femmes arrêtent des stratégies quant à cette succession.

Deborah Nyamugabo, SGA du Parti national de la nouvelle énergie du Congo, a plus martelé sur la formation et l’encadrement de la femme.
« Les femmes doivent être formées et encadrées. Je pense aussi que c’est le devoir des partis politiques de mettre la femme dans l’exécutif, aligné plus des femmes dans les listes électorales, investir dans la femme politique, la faire participé au sein de la classe politique congolaise… » dit-elle.

Une autre femme qui n’a pas tarder à réagir c’est Deborah Ngalula coordonnatrice de la ligue des femmes du BUREC. « Que le congo soit présidé par une femme, c’est possible à mon avis. La femme congolaise est compétente, il suffit juste de l’encourager et l’encadrer tout en lui accordant une chance », note Deborah Ngalula.

Christian Elumba

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières