Interpellée pour des propos maladroits : Marie Masemi demande pardon à la Première Dame

D7A5E60B-425C-40CE-8A4A-6124DB105851

Partager:

Elle a recouvert la liberté. Marie Masemi, femme congolaise d’une soixantaine d’années, rendue célèbre sur les réseaux sociaux à cause de ses propos percutants contre les autorités de la RDC, a été libérée ce lundi 8 août 2022, après avoir été interpellée le vendredi 5 août dernier et passé quelques jours dans les locaux de la Police Nationale Congolaise.

Dans une vidéo circulant sur les réseaux sociaux et où on la voit dans un bureau des autorités qui l’ont interpellée, cette dernière a notamment demandé pardon à la première dame de la République Démocratique, Denise Nyakeru Tshisekedi, contre qui elle a parfois ténu des propos discourtois.

Notez que Marie Masemi, militante du parti politique ECIDE de Martin Fayulu, habite la commune de Masina, une des 24 municipalités de la ville de Kinshasa.

Dave Ngonde

Mots clés :

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template