Afriland – Lengela Kelasi
Afriland – Sara

France : Joséphine Baker fait officiellement son entrée au Panthéon ce 30 novembre 2021

Elle a joué un rôle fondamental pour l’éveil des consciences dans des nombreux domaines : Star de music-hall, icône de l’émancipation des Noirs et figure de la résistance française, malgré le fait qu’elle a eu une vie sentimentale mouvementée.

Elle, c’est Joséphine Baker. Cette afro franco-américaine fait officiellement son entrée au Panthéon en France ce mardi 30 novembre, comme étant la sixième femme et surtout la première Noire. Cette entrée confirme la créativité d’une femme en avance sur son temps, mais aussi une figure de la résistance française.

Née aux États-Unis le 3 juin 1906 à Saint-Louis, figure de Paris et de la France, Militante de la culture afro-américaine, Joséphine Baker s’affranchit du racisme américain et profite de l’attrait français pour le jazz et la culture noire. Son spectacle jouant des codes racistes fait d’abord scandale, avant d’attirer les masses et les cubistes dont elle devient une égérie. Elle chante en 1930 l’un de ses principaux tubes « J’ai deux amours, mon pays et Paris », qu’elle modifiera 23 ans plus tard en « J’ai deux amours, mon pays c’est Paris. »

Grâce à sa notoriété établie en 1955, elle a permis d’amplifier la vague d’indignation en Europe liée au meurtre de l’Afro-Américain Emmett Till.

En 1963, Joséphine Baker participe à la marche sur Washington pour l’emploi et la liberté organisée par Martin Luther King. L’année suivante, elle soutient le mouvement de ce dernier en faveur des droits civiques des Noirs. Pendant cette période, elle est aussi engagée avec la Ligue internationale contre le racisme, qui deviendra la LICRA en 1980.

Mariée à 5 hommes, Joséphine Baker était aussi bisexuel. N’ayant jamais révélé au public cet aspect de sa vie privée, elle assumait cela en cachette. Malgré ses cinq mariages, elle a eu des amantes célèbres comme la française Colette ou la Mexicaine Frida Kahlo. 

Jean-Claude Baker, l’un de ses enfants, a mentionné dans la biographie consacrée à sa mère l’identité d’autres femmes ayant entretenu une liaison avec elle aux Etats-Unis notamment Clara Smith, Mildred Smallwood, Bessie Allison et Evelyn Sheppard.

Joséphine Baker reste beaucoup plus connue en France où elle a passé la majeure partie de sa vie qu’aux États-Unis où elle est née. Avec cette entrée au panthéon, Joséphine Baker devient donc la première artiste noire et sixième femme à être panthéonisée. Le Panthéon, un monument où sont “logées” 81 personnalités. 

Olivier Mukengeshayi

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

Interviews

Actu d'Ailleurs

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières