Fondation GRAME : Près de 130 filles formées en entrepreneuriat et éducation financière.

wp-1642509122035

Partager:

La Fondation « Grâce à Ma Mère », GRAME, de la Présidente Julie NSUELE est très déterminée à rendre des filles  « autonomes ».

Plus de 130 d’entr’elles, ayant adhéré officiellement à la Fondation et des nouvelles adhérentes, sélectionnées dans différentes communes de la ville province de Kinshasa, ont bénéficié  de la Formation en Entreprenariat et Éducation financière, ce lundi 17 janvier 2022.

Plusieurs modules ont été développés pour relever le niveau de celles, appelées à « créer » demain leurs propres Entreprises.

Dans son intervention, Edith MASAMBA SITUWE, femme entrepreneure, membre de la FEC, DG de Mam’Afrika,experte et coach en formation des femmes et jeunes œuvrant dans le secteur informel, a expliqué aux filles, par la méthode participative, les notions de base sur l’entreprenariat : Quid d’une entreprise ? Comment créer une entreprise ? Quel est le but de l’entreprise ?Quelles sont les attitudes d’un entrepreneur ?Autant de questions, pour amener les filles, elles mêmes, à comprendre qu’on crée une entreprise ,pour être  « autonomes »,  « pour gagner de l’argent ».

D’une façon schématique l’experte  Edith MASAMBA, par la «  méthode maïeutique », a amené les filles « à trouver le bien fondé d’une entreprise ».

Intervenant à son tour, la Présidente de la Fondation GRAME, Julie NSUELE, experte certifiée en Microfinance et banquière, a montré à l’assistance, le schéma à suivre si l’on veut réussir et les notions essentielles de base à maîtriser en finance, telles que l’épargne, le Fond de commerce, le Capital, les Recettes, le Chiffre d’affaires, les Bénéfices, les Pertes, les Revenus, les Dépenses fixes et variables.

En sa qualité d’experte en finances, elle a épinglé les quatre règles recommandées en économie : d’abord faire la différence entre l’actif et le passif ; ensuite, privilégier avant tout les achats de l’ actif que ceux du passif ; puis, mettre en place systématiquement l’épargne avant les dépenses ; enfin, ce sont les actifs qui payent les passifs.

Les participantes se sont dites édifiées de cette formation de haute facture. Elles ont énormément appris des choses en rapport avec l’entreprenariat et l’éducation financière. Elles sont donc, ont – elles déclaré, capables de créer à présent  « leurs » propres Entreprises.

Précisons que ce processus de formation qui tend déjà à sa fin, est focalisé sur la Coupe et Couture ,et le Maquillage professionnel. De son côté,  la Fondation GRAME qui disponibilise  déjà tous les matériels de formation, s’apprête à doter les « meilleures filles apprenantes » en Coupe et Couture, de leurs propres machines à coudre .Une façon de les soutenir et de les propulser vers un lendemain meilleur ; pourquoi pas une motivation pour les autres filles à doubler d’efforts et à se classer en ordre utile.

La Fondation GRAME fait ses preuves de leadership féminin responsable, teinté de la gestion efficiente ,  orthodoxe et d’un amour pour la renaissance de ces filles, porteuses d’espoir pour notre pays.

Jean Pierre Katenda

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template