Fibromes utérins : Pas de causes précises mais des facteurs favorisants, selon le médecin Moïse Kinkela

Le Fibrome est une pathologie non cancéreuse qui touche 20 à 40%  des femmes dès l’âge de la puberté jusqu’à la ménopause.

Les fibromes utérins sont de petites tumeurs bénignes qui se développent au niveau de l’utérus. Elles se présentent sous forme de petites masses circulaires. Selon leur localisation exacte, on distingue les fibromes sous-muqueux, interstitiels et sous-séreux.

 Les fibromes peuvent se localiser sur tous les types d’organes, mais on les rencontre le plus souvent au niveau de l’utérus.

Selon le Docteur Moise Kinkela, médecin traitant  au sein de l’ASBL Allô Docteur, il n’ y’a pas des causes précises de l’apparition des fibromes utérins, mais que des facteurs favorisants.

« c’est l’excès des œstrogènes qui sont à la base des fibromes utérins, y a aussi les facteurs environnementaux et génétiques qu’on incrimine par rapport à cette pathologie », a-t-il dit.

Ce dernier poursuit en faisant savoir que les fibromes, dans la grande majorité des cas sont asymptomatiques. D’autres engendrent des symptômes qui peuvent être gênants pour la patiente. Quand des symptômes surviennent, il s’agit généralement de saignements abondants pendant les règles ou en-dehors ; de douleurs abdominales, dans le bas du dos, ou lors des rapports sexuels ; d’envies fréquentes d’uriner ou de constipation. Certains fibromes passent inaperçus pendant des années et ne sont découvertes qu’au cours d’un examen gynécologique suivi d’une échographie abdominal.

« Si l’échographie confirme la présence des fibromes, on demande encore d’autres examens pour confirmer le diagnostic afin de passer au traitement et le traitement  essentiel dans la majorité des cas est chirurgicale », affirme le Docteur Moise Kinkela.

Notez que le fibrome utérin peut également être à l’origine d’une stérilité ou  présenter des risques au cours d’une grossesse, ainsi que des risques augmentés de fausses couches spontanées. D’autre part, le fibrome peut gêner un accouchement par voie basse provoquant ainsi une hémorragie lors de la délivrance. 

Le  Docteur Moise Kinkela,  invite à cet effet,  les femmes à se faire examiner régulièrement afin de prévenir  l’apparition des fibromes utérins.

« C’est ne pas  notre culture ou dans nos habitudes mais vous devez songer à un certain moment même si vous n’êtes  pas  malade à faire une échographie abdominale qui peut permettre de détecter cette maladie bien avant qu’il y ait la présence des fibromes au lieu d’attendre la manifestation des symptômes », a-t-il conseillé.

L’ASBL ALLO DOCTEUR a pour mission de faciliter l’accessibilité aux soins médicaux à toutes les couches sociales de la population congolaise afin de limiter l’issue fatale  des pathologies courantes. Elle participe également à l’éducation de la population pour réduire l’ampleur de l’automédication en RDC.

Hornella  Ngonga

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières