Femme de la Semaine : Patience Atia Kawaya, Fondatrice de l’Asbl « Moloni Telema », une valeur ajoutée pour la culture maraîchère

wp-1655385586959

Partager:

Directrice et Fondatrice de  MOLONI TELEMA, une association sans but lucratif axée sur la gestion des femmes communément appelées « Mamans maraîchères », Patience Atia Kawaya est une jeune femme entrepreneure diplômée en Sciences Commerciales .

En 2021, elle a remporté le concours Copa de la Banque mondiale et le premier prix Strong Ladies 4è édition.

Issue d’une famille où l’entrepreneuriat est presqu’un patrimoine génétique, Patience Atia Kawaya dit avoir hérité de cette passion pour l’entrepreneuriat de sa grand-mère qui était une femme maraîchère : «  Les nombreuses visites chez ma grand-mère ont fait naitre en moi une envie forte de créer une structure qui pourra fédérer les femmes maraîchères en vue de promouvoir leurs intérêts. D’où la création de « MOLONI TELEMA ».

« Moloni Telema » est une association sans but lucratif qui accompagne les femmes maraîchères avec comme objectifs, lutter contre la pauvreté et contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire par la promotion de la culture maraîchère ;  assurer aussi la santé pour tous en milieu rural et périurbain.

En effet, au travers cette asbl, Patience Atia mène sa  lutte afin de réduire le taux élevé de malnutrition à l’échelle nationale en fournissant à la population congolaise des fruits et légumes frais. L’Association accompagne les femmes en fournissant à certaines les semences, voire des matériels nécessaires pour cultiver la terre et à d’autres des terres pour démarrer leurs activités.

Patience Atia travaille avec une équipe de quatre personnes. Ensemble, ils luttent pour améliorer les conditions de vie des femmes maraîchères. Cependant, les difficultés majeures qu’elle rencontre sont, le degré très inférieur d’instruction des femmes maraîchères et les moyens de subvention limités. Mais, la fondatrice de « Moloni  Telema » ne baisse pas les bras.  Elle a mis en place une coopérative pouvant aider non seulement les femmes mais aussi les hommes qui veulent se lancer dans ce domaine de l’agriculture.

Patience Atia Kawaya vend aussi des produits agricoles tels que le gombo et les amarantes à moindre frais, pour aider les femmes ménagères.

Face aux difficultés que génèrent ce secteur Patience Atia, fait appel au gouvernement congolais pour un soutien en terres arables , en semences,  engrais et  pesticides. Mais aussi la réhabilitation des routes de dessertes agricoles, pouvant aider à ramener les produits de l’intérieur du pays vers la capitale.

Toutefois, la Fondatrice de l’Asbl « Moloni Telema » reste optimiste en ce qui concerne l’écosystème de l’entrepreneuriat en République Démocratique du Congo. Elle estime que l’entrepreneuriat congolais reste une terre fertile pour tous ceux qui veulent s’y lancer et un bon indicateur de la croissance économique. C’est ainsi  qu’elle conseille à tous les jeunes, ceux  qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat , « de persévérer et de ne jamais reculer devant les obstacles, car dans l’entrepreneuriat, le début n’a jamais été facile. Car dit-on, c’est en persévérant qu’on parvient à ses fins ».

Jean Pierre Katenda

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template