Eve Bazaiba palpe du doigts les travaux de l’usine Kintoko en construction au quartier Kingabwa à Limeté

IMG-20220211-WA0023

Partager:

La Vice premier ministre, ministre de l’environnement et développement durable, Eve Bazaiba a effectué une visite ce jeudi 10 février à l’usine Kintoko de OK Plast encore en construction. 

Cette usine construite dans le cadre du projet Kintoko  initié par Ok Plast, une filiale du groupe Angel Cosmétique en partenariat avec le Gouvernement congolais, doit commencer à recycler des déchets qui polluent la ville de Kinshasa.

Ce projet de recyclage a commencé avec les bouteilles plastiques et va s’étendre avec les autres déchets plus tard.

Ces bouteilles destinées au recyclage seront transformés en chaises, tables et autres plastiques.

Sur place, elle a  palpé du doigt, les avancements  des travaux qui se poursuivent.

La vice-premier ministre et ministre de l’environnement et développement durable Eve Bazaiba accompagné des responsables de ce projet, se sont rendus dans les dépôts où sont stockés les matériaux, les machines ainsi que les produits chimiques nécessaires pour le travail de recyclage mais aussi, la salle de compactage.

Dans cette salle, se trouvent tous les déchets bruts tels que récolté dans les quatres coins de la ville, triés et regroupés en ballons de bouteilles selon les couleurs et les formes.

Eve Bazaiba a terminé sa visite dans la salle de transformation proprement dite. 

La Vice-premier ministre et ministre de l’environnement et développement durable Eve Bazaiba, se sent soutenue avec ce projet, étant donné que 2022 est l’année d’assainissement du ministère de l’environnement et développement durable.

Pour elle, la population devra retenir son souffle car tout ce qu’il y a comme scandale dans les caniveaux, les rues concernant les bouteilles plastiques, sera consommer et avaler au niveau de Kintoko. Elle insiste également sur l’éducation et la sensibilisation de la population à qui elle demande d’avoir des gestes environnementaux. 

«La population est appelée à conserver les déchets plastiques consommés dans leur domicile en lieu et place de les jeter dans les rues étant donné que Kintoko va distribuer des bacs poubelles aux ménages moyennant un prix», a précisé Eve Bazaiba. 

Noter que Kintoko dispose d’une usine de traitement d’eau usée, comme les normes l’exigent. Mais également d’un groupe électrogène pouvant alimenter toute l’usine et supporter les charges des machines, donc, le travail ne peut t’être interrompu.

Le délégué général du groupe Angel cosmétique remercie la Vice premier ministre et ministre de l’environnement et développement durable pour sa visite à l’usine. 

L’usine Kintoko qui a coûté plus de 15 millions de dollars est la deuxième en Afrique Centrale après celle du Nigeria. Elle va permettre à la ville de Kinshasa et plus tard les autres provinces à pourvoir se débarrasser des tonnes de bouteilles plastiques. 

« Notre vif souhait était que le gouvernement central puisse s’intéresser à ce projet important. Nous ramassons 22 tonnes de bouteilles plastiques par jour et notre intention est d’arriver à 50 tonnes par jour. Nous avons en stock 4000 tonnes disponibles, ce qui ne correspond pas à la capacité de l’usine. Nous allons multiplier les centres de compactage dans la ville de Kinshasa. Notre vision est de recycler également les cartons, les sachets, les bidons et plus encore. De cette façon, nous contribuons à la création des emplois », a dit le délégué général du groupe Angel cosmétique.

Laure Lola

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template