Entrepreneuriat Féminin : Le projet de réforme et dissémination des textes de lois en faveur des femmes lancé 

Le projet de réforme et de dissémination des textes de lois, en faveur des femmes s’inscrit dans le cadre du Projet d’Appui au Développement des Micro Petites et Moyennes Entreprises (PADMPME) en sigle et cible 4 centres urbains de la République Démocratique du Congo à savoir : Kinshasa, Matadi, Lubumbashi et Goma.

C’est le fruit du partenariat signé en mars dernier entre ONU-Femmes RDC et la coordination du PADMPME. Objectif, contribuer à la réalisation de ce projet dans sa composante  « amélioration de l’environnement des affaires », pour aider les femmes à s’outiller et à exercer leurs droits économiques pour bénéficier des mêmes opportunités que les hommes.  Il mettra ainsi un accent particulier sur les PME dirigées par les femmes à travers des campagnes de dissémination autour des lois qui soutiennent l’entrepreneuriat féminin et l’autonomisation économique des femmes.

Lors de la cérémonie du lancement officiel de ce projet, le Ministre des PME Eustache Muhanzi Mubembe a indiqué que ce projet vise à soutenir la croissance des Micro, Petites et Moyennes Entreprises et d’accroître les possibilités entrepreneuriales et d’emplois pour les jeunes et femmes de ces régions.  « L’appui à l’entrepreneuriat féminin est l’une priorité pour le PADMPME à travers sa sous composante réservée uniquement aux femmes. Puisse que la participation des femmes dans les activités économiques favorisera une plus grande autonomisation de celles-ci, y compris le leadership féminin, atout supplémentaire dans la marche du développement durable », a dit le Monsieur dès PME. Il a renchéri en disant je cite : C’est ici l’occasion pour moi de rappeler la disponibilité totale de mon ministère à encadrer et parrainer toutes les activités planifiées en vue de circonscrire un cadre de collaboration assaini capable de garantir le meilleur rendement possible à cet ambitieux projet. Tout en souhaitant plein succès à l’ONU-FEMMES et au PADMPME, je déclare lancée la mission de réforme et dissémination des textes de loi en faveur des femmes », fin de citation.  

De son côté, la représentante résidente de ONU-Femmes en RDC Awa Ndiaye Seck s’est pour ce faire, engagée à contribuer à la réussite dudit projet. « C’est donc tout naturellement que l’une des premières actions d’ONU Femmes dans le PADMPME a consisté à renforcer les capacités des parties prenantes et partenaires d’exécution en intégration du genre dans leurs axes d’intervention. Je peux vous assurer, en toute humilité, qu’ONU Femmes ne laisserai rien au hasard pour jouer convenablement ce rôle et contribuer à la réussite de cet important projet », conclut-elle.

Jean-Christophe Carret, Directeur des opérations de la Banque Mondiale, ici partenaire du projet, a émis le Vœu de voir ce projet s’étendre sur d’autres villes de la RDC ayant plus d’expériences de discrimination à l’égard des femmes. 

100 millions de dollars Américains, c’est le crédit que le gouvernement de la RDC a obtenu de la Banque Mondiale, pour financer les PADMPME dans le cadre de sa stratégie de développement du secteur privé inscrite avec comme slogan :  « Des  lois favorables à l’entrepreneuriat équitable ». 

Nathan Diamwete

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières