Entrepreneuriat d’investissement de croissance : Aimée Manyong très engagée avec les femmes depuis 2013 

C’est en 2013 que le Réseau Pour l’Autonomisation de la Femme ,REFAPE en sigle, a été mis en place.

C’est une Plate forme de la Société Civile, que dirige Aimée Manyong Muyumb Kalala, en tant que Coordinatrice, formatrice senior, Gender Coatch de l’Onufemmes.

Dans une interview exclusive nous accordé, Aimée Manyong  a précisé le but de ce Réseau : «  promouvoir la femme pour l’accès à son autonomisation. Car, une femme sans moyens économiques, aura du mal à réaliser ses rêves. C’est pourquoi le Réseau existe pour aider la femme non seulement à rêver mais aussi à réaliser ses rêves ».

Pour ce faire, le Réseau Pour l’Autonomisation de la Femme a mis en place des outils ci après : d’abord l’accès à l’information, car celui qui a l’information a le pouvoir. Le Réseau veut que toute femme soit informée sur les Lois, les Accords Nationaux ou Internationaux ; ensuite, la formation, dans la mesure où la femme doit être équipée, renforcée en capacités, en compétences pour la rendre très compétitive dans n’importe quelle carrière, politique soit elle, pour qu’elle soit à jour et à niveau ; puis, les plaidoyers. Pour cet outil, la Coordinatrice Aimée Manyong a dit faire des Plaidoyers à tous les niveaux, auprès des partenaires, des personnes de bonne volonté et du gouvernement,  pour accompagner ces femmes. C’est un processus qui vise la valorisation et le renforcement des capacités financières des femmes, leurs permettre d’accéder aux équipements, capables de transformer les produits locaux ; enfin, le réseautage, pour que les femmes militent ensemble ; « on va loin quand on est ensemble que quand on est seule» a dit Aimée Manyong Muyumb Kalala.

Très convaincue de sa vision, la Coordinatrice Aimée Manyong dit encadrer  les femmes  dans tous les secteurs, agricole, mine, service, micro entreprise, dans le but de les aider à faire un Entrepreneuriat de subsistance dans les Activités Régénératrices des Revenus. C’est  ce qu’elle appelle, «  atteindre l’entrepreneuriat d’investissement et de croissance ».

Implantée principalement dans l’espace Grand Katanga, Kinshasa, Goma et Mbujimayi, le REFAPE a plus de mille femmes, encadrées par 12 formatrices dont 10 femmes et 2 hommes.

Les difficultés rencontrées dans ce réseau sont entre autres, la compréhension difficile de la vision du Réseau, les hommes qui regardent le Réseau avec un œil méfiant, le manque des moyens matériels, financiers  pour accompagner les femmes. Quant aux moyens, le REFAPE vit des cotisations des membres, de petites Activités génératrices des Revenus, des membres d’honneur et de partenariat entre le Refape et le gouvernement du Lualaba, qui donne des subventions pour les équipements et les intrants agricoles, dans la logique de promouvoir les produits  locaux et vendre l’expertise  locale,pour participer à la mise en œuvre de la Zlecaf, avec des produits locaux respectant les normes internationales.

Aimée Manyong nous a énuméré quelques réalisations de son Réseau, à savoir, les 3 Expositions à Lubumbashi; la Formation de plus de 800 femmes en éducation financière, la formation des femmes dans la prise en charge pendant la Covid-19, par la fabrication des savons, des gel hydro alcoolique, la transformation de tournesol et du soja, suivis de leur transformation en huile et en poudre, avec l’appui de l’entreprise minière KCC ; la formation en leadership pour permettre aux femmes de s’ouvrir aux ambitions politiques, l’accompagnement des femmes dans la réalisation du business plan dans le cadre du Projet PADPME, et nous en passons.

La Coordonnatrice du Refape a lancé le message aux autorités du pays, pour faire cesser les atrocités de l’Est. Car, a-t-elle dit, « en tout, c’est le pouvoir économique de la femme qui est détruit».

Aimée Manyong marque tout son soutien, au nom de son Réseau, aux actions menées par les femmes pour exiger la parité 50/50.

Jean Pierre Katenda

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template