Échange des vœux 2023 entre le collectif des femmes Yira et ses membres promus au gouvernement Sama Lukonde et institutions du pays

IMG-20230220-WA0026

Partager:

L’événement a eu lieu au cours d’une réception tenue le dimanche 19 Février 2023 à a Kinshasa, sur l’avenue Avenir à Kintambo magasin, à la résidence de la députée Juliette Mughole, où ont été honorées les femmes Nande promus au gouvernement Sama Lukonde.

L’ouverture de cet événement du collectif des femmes Yira, Cofeyi en sigle, s’est faite par la prière suivie du mot de circonstance lu par la coordinatrice adjointe Sophie Ndakit qui a présenté

les objectifs du Cofeyi et l’historique de cette structure :

« Le Plan d’action pour 2023, la formation pour l’autonomisation de la femme, les activités du mois de mars seront faits par rapport aux thèmes national et international » a-t-elle fait savoir.

Cette journée a connu diverses interventions parmi lesquelles les enjeux électoraux  expliqués par Jeanette Mapera. Elle a lancé un appel à la solidarité féminine pour un vote massif des femmes aux prochaines élections de décembre 2023. Elle a aussi évoqué la question du seuil électoral, suggéré aux femmes d’adhérer dans les partis politiques massivement et de présenter leurs candidatures dans un regroupement politique plutôt que d’y aller seule.

Elle a conseillé les femmes à postuler, être candidates :

‹‹ Au cas où il sera possible d’organiser les élections municipales, il serait mieux que le Cofeyi se réunisse encore pour arrêter des stratégies, les meilleures stratégies de vote ›› a-t-elle martelé.

La deuxième intervention fut celle de Juliette Mughole, promue directrice générale de la CADECO. Elle a parlé du thème « Femme et élections, Intérêts des élections pour la femme Nande » :

« La femme Nande est la première victime des atrocités dans l’Est. Elle a tout intérêt à postuler pour défendre d’autres femmes, à acceder aux poste de décisions. J’appelle les femmes Nande à ne pas se sous estimer. amà bien gérer les opportunités. Les élections sont une voie autorisée pour accéder à la notabilité, ainsi j’encourage les femmes Nande à postuler à Kinshasa. Lors du prochain mandat nous devons avoir des femmes Nande à Kinshasa » a-t-elle dit.

Cette dernière a appelé aussi les femmes à exercer l’entrepreneuriat. 

La 3e intervenante fut celle de Julienne Lusenge, non seulement victime de la guerre mais aussi actrice du changement. Elle a été honorée par les membres de cette structure pour ses prouesses. Cette dernière a relevé les difficultés d’être écouté par le planificateur des souffrances du peuple Yira, elle a ainsi suggéré d’orienter le plaidoyer, elle a suggéré aussi d’éviter des injures dans les plaidoyers, elle leur a demandé de bien se préparer, d’éviter les attaques, de bien identifier la cible, d’apprendre aux enfants à vivre la paix et éviter la haine, de faire des actions communes dans les plaidoyers.

Ces interventions se sont clôturées avec la très connue “Maman Top”, représentante du village Kyaghanda, et première vice présidente de Kyaghanda, qui a remercié les femmes de l’avoir élue à l’Association Culturelle Nande, ACN Kyaghanda. Cette dernière a parlé du plan d’action du Kyaghanda pour 2023. Elle a développé le projet achat cimetière à travers le projet Silwamughuma.

La fin de cette cérémonie a été sanctionnée par la remise des cadeaux aux femmes Nande nommées dans les institutions du pays. La musique et la danse étaient de la partie, pour lier l’utile à l’agréable. Un repas a été offert aux invités.

Grâce Ngoma

Mots clés :

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin