Droits de l’homme : La voix de la RDC portée au 8 ème congrès mondial contre la peine de mort par Christelle VUANGA

IMG-20221203-WA0319

Partager:

La ville de Berlin capitale de l’Allemagne vient d’abriter les travaux du 8eme congrès mondial contre la peine de mort centré sur l’instrumentation de la peine de mort à des fins politiques.

Au nombre d’intervenants à la tribune de ces assises, la député nationale Christelle Vuanga en sa qualité de présidente du réseau de parlementaire abolitionnistes de la République Démocratique du Congo.

Christelle VUANGA a fustigé le comportement de certains acteurs du monde politique et autres qui s’adonnent à instrumenter la peine de mort.

“Aux côtés de l’ancien président de la Mongolie, représentant de l’Égypte,Irak… J’ai parlé de ce beau pays qui étonnera le monde dans sa politique de domestication des textes des lois et de sa promotion des droits humains », a t elle indiqué.Il sied de souligner que malgré le nombre grandissant des Etats abolitionnistes, plusieurs pays ne fournissent pas d’informations officielles sur leur recours à la peine de mort. Certains Etats classifient les informations sur la peine de mort comme un secret d’État, faisant de leur divulgation un acte de trahison. Des exécutions sont parfois menées en secret sans que les familles des personnes condamnées, leurs avocats et parfois même les condamnés eux-mêmes n’aient été préalablement avertis.

David Fidele Luzolo

Mots clés :

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template