Détérioration Situation sécuritaire dans l’Est de la RDC : Les USA en alerte pour lutter contre les réseaux de financement des groupes armés

IMG-20220404-WA0005

Partager:

La représentante des États-Unis d’Amérique auprès des Nations-Unies, Linda Themas- Greenfield à réagi au regain d’insécurité dans la partie Est de la République Démocratique du Congo. Pour elle, cette situation est intolérable et il faut y mettre fin.

Linda Themas-Greenfield l’a dit lors d’une intervention survenue  suite à la présentation de la situation générale et sécuritaire de la RDC par la cheffe de la MONUSCO Bintou Keita devant le conseil de sécurité de l’Organisation des Nations-Unies :

Linda Themas-Greenfield

‹‹ Toutes les personnes présentes dans cette salle, qui nous écoutent aujourd’hui savent parfaitement que le trafic illégal de ressources naturelles dans l’Est de la RDC et dans les régions transfrontalières alimente et finance directement les activités qui menacent chaque jour la vie des Congolaises et Congolais. Ces ressources devraient plutôt être utilisées pour construire un avenir pour le peuple de la République Démocratique du Congo ››,a-t-elle dit.

Linda Themas-Greenfield a martelé sur la présence d’un grand réseau, à la tête de cette dégradation dans la partie orientale de la RDC.

‹‹ Nous sommes préoccupés par la conclusion du rapport de la représentante du secrétaire général de l’ONU, selon lequel, dans les régions du Sud-kivu, on constate une présence accrue des groupes armées liées aux troupes criminelles régionales qui orchestrent l’exploitation minière illégale. Nous devons mettre un terme à cela. C’est pourquoi nous restons déterminés à travailler avec les États membres pour recourir de manière résolue au régime des sanctions 1533 du conseil de sécurité des Nations-Unies à l’encontre des pilleurs de la RDC ››, a-t-elle ajouté.

Alain Goetz

Ces dernières semaines, les États-Unis d’Amérique se sont montrés rigoureux à l’encontre d’Alain Goetz ( homme d’affaires belge, qui s’est enrichit dans l’extraction d’or dans les zones de guerres notamment ) et de son réseau, en cherchant à tout prix à le dévoiler et le désorganiser. Ces réseaux appartiennent à des gens qui veulent tirer profit des richesses du Congo au détriment de la sécurité, du développement du pays et de sa population.

Précieuse Boyo

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template