Découverte : Lydia MBAKA raconte son intégration dans les mines de Lithium et Coltan de MANONO

wp-1680301007414

Partager:

A l’occasion de la clôture du mois dédié à la Femme en République Démocratique du Congo, POURELLE.INFO le premier média des femmes vous présente le récit de Lydia MBAKA, une jeune femme qui a intégré le secteur minier grâce à la société TANTALEX .

Elle a commencé dans l’univers de la Banque, en passant par la Communication et aujourd’hui elle excelle dans les mines. Lydia MBAKA raconte son immersion dans ce nouvel univers professionnel à Manono dans la province du Tanganyika, sur les pas de son défunt père, son géniteur qui fut ingénieur des mines.

Fille d’une fratrie « d’enfants GECAMINES », entreprise mythique dont son père fut le patron pendant quelques années, et elle qui ne s’intéressait que peu au secteur quand son père Ambroise MBAKA KAWAYA fut encore vivant, la voici actuellement émerveillée par les mines, la roche, les scories et surtout par la vie de ses hommes et femmes qui s’adonnent à remuer la terre pour en extirper les minerais essentiels pour le fonctionnement de la société moderne et à la vie de tout un pays.

Auparavant citadine, accro à la vie cosmopolite des métropoles, habituées des salons et autres événements internationaux, Lydia MBAKA a troqué ses hauts talons pour des bottes de minier et s’apprête à arpenter les chemins des escarpés de Manono. Elle a fait un choix entre la vie bruyante des villes et le calme des localités rurales où semi urbaines, et, grâce à l’accueil chaleureux du staff de la société Tantalex, elle a cédé à cette nouvelle aventure.

Cette jeune femme engagée désormais dans les mines raconte comment tout a commencé. «  Nous avons été bien accueillis par le Directeur Général de la société Tantalex Eric ALLARD et tout le personnel. Mais c’est avec le chef des géologues Didier KINYANGA qu’ils ont entamé le programme du projet Tantalex qui suscite un espoir dans le territoire de Manono. C’est là que j’ai pris conscience des enjeux, du défis que nous allons porter, ensemble pour faire aboutir ce projet.

Sur place, elle a reçu des explications sur le travail d’exploration fait par l’équipe. Des notions comme maillage, ressources, réserves, échantillons de forage, remblais, taillings, résidus, graviers, rejets, gangue, scories, teneur de coupure, spodumène, pegmatite etc. lui ont été décrites avec brio.

En sa qualité de responsable des relations publiques et de la communication du projet, Lydia MBAKA devrait être au courant des moindres détails, des arcanes de cette entreprise pour être plus efficace.

Après les détails reçus cette fois-là du responsable des études environnementales sur les défis écologiques du projet, elle a constaté que la prise de conscience verte est au rendez-vous et a pu noter que la société Tantalex met l’humain au centre de ses préoccupations.

Lydia MBAKA a également entendu la joie des leaders communautaires qu’elle a rencontré notamment le président de la société civile Abbé Moise, le grand chef Luba en passant par la presse, tous n’oublient pas les actions posées par les responsables de cette société pour sauver les enfants lors de l’épidémie de la rougeole et des campagnes d’opérations chirurgicales gratuite.

Lydia MBAKA a réussi à visiter aussi le site dit des 11 collines (réserves contenant du lithium), résidus de l’ancienne mine d’étain de GEOMINES avec sa vue imprenable et son incroyable silence. « A part ce site, j’ai effectué une descente Lobule pour visiter le projet Titan (United Comminiere) pour la production industrielle à grande échelle de coltan et d’étain » note t-elle.

Parlant de ce projet, Lydia MBAKA précise que le projet Titan qui doit entrer en production en mai prochain ne donne pas de répit. Les vas-et-vient des engins lourds transforment ce paysage sauvage en une vaste zone de production prête à accueillir l’usine, d’ores et déjà entreprosée en Kit, dans un entrepôt à Manono et qui n’attend qu’à être assemblée.

Pour elle, ce projet est passionnant. «Tantalex suscite beaucoup d’espoir dans la population. Avec ses deux filiales de Minocom et United Cominiere, Tantalex est le seul projet avancé d’exploration et production industrielle de lithium et de coltan » dit-elle.

La satisfaction de Lydia MBAKA qui est d’ordre moral, est de voir ce projet d’exploitation et d’exploration minière de qualité sur ses terres soulager la population.

Daiana Mankongo

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin