Com Exkluziva

Décédée il y a un mois, l’artiste comédienne Jackie Shako a été enterrée ce samedi à Kinshasa

La levée du corps de l’illustre disparue a eu lieu dans l’avant midi de ce samedi 17 juillet à la morgue de la « Clinique Kinoise », dans la commune de la Gombe.
Avant le départ pour sa dernière demeure, le corps de l’artiste commedienne Jackie Shako Diala Anahengo, plus connue sous le nom de maman Shako a reçu les derniers hommages de ses pairs et de certains officiels de la Ville Province de Kinshasa.

C’est sous la modération de l’artiste commedien Rock Bokabela Bodo que cette cérémonie de recueillement s’est déroulé, dans la grande cour de la Clinique Kinoise, devant une grande foule composée des fans de la défunte, de la presse, des curieux, des membres de la famille biologique et de la famille artistique congolaise.
Les discours en mémoire de la défunte et à l’intention de l’assistance se sont succédés. Parmi les plus marquants l’on a noté celui de Masumu Debrindet, l’une des icônes et vétéran du cinéma et de la scène théâtrale congolaise. Ce dernier a salué le parcours de « maman Shako » avant de relevé le fait que l’illustre disparue a passé la grande partie de sa vie dans ce métier de commedienne, au grand bénéfice du Congo et des Congolais.

Autre discours c’est celui de la ministre de la Culture, Arts et Patrimoine, Catherine Kathungu Furaha, empêchée mais représentée par son directeur de cabinet, Jovirin Mushizi. Dans ses propos, il a décidé, pour rendre un hommage mérité à l’artiste, d’instaurer une biennale et un concours du théâtre populaire au nom de « maman shako » tous les deux ans afin de rendre le théâtre congolais plus compétitif et couronner les plus méritants. La patronne de la culture a aussi annoncé qu’elle va relancer la « Loi sur la culture » afin de doter tous les artistes du pays d’un statut d’artiste. Et à titre posthume, Catherine Kathungu Furaha a élevé l’illustre disparue au rang de « Présidente des Biennales Flannelles Maman shako ».

Après les discours ce fut le tour des dépôts des gerbes de fleurs. Et se sont prêtées à cet exercice plusieurs personnalités de marque tels que les députés Ados Ndombasi, Christelle Vuanga ( représentée ), et bien sûr plusieurs artistes comédiens présents à cet endroit, certains de Kinshasa d’autres venus de l’Europe.

C’est vers 11h30 que la dépouille de l’illustre disparue a été transportée dans un véhicule funéraire pour un passage à la « Place des Artistes » avant d’aller à sa dernière demeure à la Nécropole « Entre Ciel et Terre », sous les pleurs et cris de sa famille et de ses collègues.
Jackie Shako Diala Anahengo laisse une orpheline.

Dave Ngonde

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières