Condensé des audiences au Ministère du GFAE : Léonnie KANDOLO a reçu la section genre de la MONUSCO, les femmes d’église et celles de l’ONG BPW 

IMG-20240627-WA0377

Partager:

Des journées chargées pour la ministre du Genre, Famille et Enfant durant la dernière semaine du mois de juin 2024. Léonnie KANDOLO OMOYI s’est entretenue le mercredi 26 juin 2024, avec des délégations de la section Genre de la MONUSCO basée à Kinshasa, la représentation des Femmes d’église et de la délégation syndicale du ministère du Genre Famille et Enfant.

La délégation section Femme de la MONUSCO a, en présentant ses félicitations et civilités à la ministre, expliqué le travail qu’abat leur structure en faveur de l’égalité du genre et de l’agenda femme- paix et sécurité.

La section de la MONUSCO se réjouit de recevoir, des orientations utiles de la ministre, sur les différentes thématiques abordées tel que l’a dit Mireille AFAMINDIE, conseillère en Genre à la MONUSCO.

Léonnie KANDOLO OMOYI ouverte à tous, a accepté la main que la représentation des femmes d’église lui a tendue. Judith KALONJI, pasteur, est venue elle aussi, présenter ses civilités à la ministre Léonnie KANDOLO. Son association de femmes d’église veut jouer sa partition, dans le développement de la société.

La Ministre du Genre, Famille et Enfant, a reçu également le même 26 juin 2024, la délégation syndicale de son ministère. Les deux parties ont planché sur les problèmes touchant leur administration. Satisfaits, ces syndicalistes sont sortis de cette rencontre avec Léonnie KANDOLO, réconfortés tel que dit par Brigitte SHARADI, Syndicaliste au ministère du Genre, Famille et Enfant.

Lutte contre la pauvreté, l’ONG internationale BPW en fait son cheval de bataille. Une forte délégation de cette structure a présenté le jeudi 27 juin 2024, à la ministre du Genre, Famille et Enfants, ce projet qui consiste à former et à créer des incubateurs à même de transformer et de distribuer les produits de leurs semences. Ainsi la femme en général et rurale en particulier peut s’épanouir en luttant contre la pauvreté. 

Pari gagné pour ces partenaires qui ont reçu l’accord et l’accompagnement de la ministre Léonnie KANDOLO. 

Ainsi, ce projet pourrait prendre forme avec l’adhésion massives des femmes entrepreneurs tel que l’ont dit Catherine BONSA et Clarisse MONGO de l’ONG BPW.

Enfin, au ministère du GFAE, l’audience a été accordée par Léonnie KANDOLO à la délégation du collectif des associations et organisations des Congolais de France. Une structure qui réunit les Congolais vivant au pays d’ Emmanuel MACRON ( de tous bords : métiers, partis politiques,etc.). Ce collectif, basé en France, a une représentation en RDC. Avec Léonnie KANDOLO ces femmes ont parlé de la mise en place d’un espace de médiation dans le cadre de la lutte contre les violences faites aux femmes. Elles ont sollicité l’accompagnement de la ministre du Genre, Famille et Enfants, laquelle a répondu positivement à leur demande en s’engageant à les soutenir dans cette initiative.

Dave NGONDE

Mots clés :

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin