CENI – Genre – Diversité : Un nouveau cadre de concertation avec les PVH

IMG-20220323-WA0004

Partager:

La Commission Électorale Nationale Indépendante, CENI, a organisé , à son siège, à  Kinshasa, le lundi 21 Mars 2022 les Travaux préparatoires du Cadre de Concertation CENI-GENRE-DIVERSITÉ. Une opportunité de partage sur les attentes des Personnes Vivant avec Handicap, issues de la Composante ‘’Genre et Diversité’’; selon la volonté de l’actuelle équipe , qui veut que , ce cadre de concertation soit un espace journalier d’échanges, tout au long du processus électoral, comme l’a préconisé le président de la CENI.

Les  travaux se sont déroulés  en présence des Membres du Bureau de la Centrale électorale, de la Représentante de International Republican Institute (IRD), Majda Elbied et du représentant de la Fondation Internationale pour les systèmes électoraux (IFES) Mountaga Sylla. Le 2e Vice Président de la Ceni , qui a pris la parole en premier, s’est réjoui de l’engouement suscité par les Organisations regroupant les Personnes Vivant avec Handicap : « La catégorie que vous représentez au regard des statistiques à notre possession établies en 2021, c’est en fait 10 millions des personnes vivant avec handicap parmi les congolaises et congolais. Soit un dixième de la population. Laisser cette catégorie de côté par rapport à ce processus au bout  duquel la population elle-même va choisir ses propres dirigeants serait complètement absurde » a dit Didier Manara.

Poursuivant dans le même sens, il a rappelé les deux objectifs majeurs en organisant ce Cadre de concertation : d’abord, confirmer que les Personnes Vivant avec Handicap font parties  prenantes intégrantes du processus, et ensuite tenir compte de vos suggestions en vous écoutant pour intégrer tout cela dans nos travaux en cours d’évolution.

Venu rejoindre les autres membres du bureau, le Président Dénis Kadima a relevé l’importance de la rencontre : «  C’est une occasion de la mise en place des mécanismes de collaboration pour des propositions avec un suivi en ce qui concerne les personnes vivant avec handicap. En rapport avec l’intégration des PVH dans certaines de nos réunions thématiques, si cela n’a pas été fait ,c’est une omission à corriger. Désormais, il faudra donc les associer ». 

Concernant la question de quotas sur les listes des Partis politiques, Denis Kadima a dit aux Organisations regroupant les Personnes Vivant avec Handicap, que « cela évidemment dépend de ces formations politiques, mais au niveau de la CENI,on peut faire du lobbying, des Plaidoyers et attirer l’attention de décideurs ».

Bien avant , Joséphine Ngalula Kabeya, membre de la Plénière de la CENI, a rappelé la ferme volonté de l’actuelle équipe Kadima, d’avoir un processus électoral inclusif.

Jean Pierre Katenda 

Mots clés :

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template