Com Exkluziva

Cafco, Ucofem, Internews, tous pour la gestion et prévention des conflits à l’Est du pays.

Deux jours durant, soit lundi 15 et mardi 16 mars, il s’est tenu dans la salle de réunion de la paroisse Sacrée coeur, un atelier sur  « l’implication des différentes parties prenantes dans la recherche, la prévention et la gestion des conflits en RDC ».

Atelier durant lequel les panelistes ont donnés à l’assistance, composée des différents regroupements nationaux et internationaux, l’information sur les causes profondes des conflits au sein des communautés ; différents rapports d’analyse des conflits produits par les différentes coordinations provinciales. Ils ont créée un cadre d’échange multisectoriel pour la prévention et la gestion des conflits, enfin ils ont formulés des recommandations pour l’engagement de différentes parties dans cette affaire.

Pour ce troisième jour réservé à une conférence de presse, Mimi Mopunga du Cafco a eu à brosser devant les chevaliers de la plume, le rapport de ces travaux, accompagné des femmes venues de l’Ituri, du Nord et Sud Kivu, qui n’ont pas manquées de répondre aux questions qui leur étaient soumises.

À la question sur l’efficacité d’un tel atelier pour un problème de l’est qui se présente supranational, les panelistes ont évoqués la responsabilité de tout le monde quant à la pacification de cette partie du pays. Plusieurs causes des conflits étant évoqués, l’assistance a été rassuré quant à un mécanisme de suivi déjà mis en place pour l’applicabilité de ces recommandations. 

Kevin-Cesar Akalefa

Partager via :

Lire aussi

2 réponses

  1. Bravoooooh le braves dames. Une observation , que pour elle info présente également le statut social des nouvelles Ministres . Cela pour servir de modèle à nos jeunes filles. Les mariées comme les célibataires et les femmes seules chefs des ménages sont toutes méritantes. Seule la méritocratie compte.

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières