‹‹ Bonne chance aux femmes nommées, que les hommes les laissent travailler librement ›› dixit Bruna Nyemba

La publication du Gouvernement Sama Lukonde continue à faire réagir.

Au sein de l’Académie des Beaux-Arts, établissement d’enseignement supérieur, situé à Kinshasa, quelques filles ont été interrogées sur la présence de plusieurs femmes dans cette équipe gouvernementale.

Bruna Nyemba, étudiante, s’en réjouit d’abord car cela est une première en RDC depuis son indépendance. Mais elle espère que ce n’est pas une représentativité de façade car certaines femmes peuvent être au gouvernement sans rien faire, juste pour « combler le vide ».

Bruna Nyemba pense qu’il y a des femmes ministres qui appliquent juste des instructions venant des hommes.

‹‹ Je trouve que la plupart des femmes qui entrent dans le gouvernement, ne travaille pas librement, si on leur laisse un peu plus de liberté, beaucoup de bonnes choses se feront parce que les femmes ont des très bonnes idées pour le pays ››, dit-elle.

De son côté Blessing Lebo, en visite dans cet établissement, souhaite bonne chance et demande aux femmes nommées de travailler en collaboration avec les hommes. ‹‹ Qu’elles nous montrent de quoi elles sont capables ››, souligne-t-elle.

D’un autre côté, un groupe de quatre etudiantes rencontrées, ont eu des avis diversifiés, plus tranchés, et n’accorde pas beaucoup de chance à ces femmes nommées ministres.

L’une ne pense pas qu’elles vont faire mieux car selon « ses statistiques » les femmes au gouvernement ne font pas avancer les choses.

Une autre pense plutôt que le changement tant crié et recherché par les femmes doit d’abord être individuel avant de devenir collectif. ‹‹ le changement se matérialise par la volonté humaine et la volonté n’a pas de sexe. Homme ou femme, peu importe ››, martèle-t-elle.

Une troisième pense même que la politique est réservée aux hommes et que ce sont ces derniers qui ont créé les institutions qui existent aujourd’hui. Elle estime que les femmes ne cherchent qu’à se comparer aux hommes et elle, le désapprouve.

L’une de ces 4 filles se réjouit néanmoins de l’augmentation du taux de femmes dans le gouvernement, ce qui fait dire à Archange: ‹‹ Papa Fatshi bisous en tout cas à lui, car il voit loin ››.

Ces filles refusent cependant de vite s’emballer et attendent voir ces femmes ministres à l’œuvre.

Dave Ngonde

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche 4e Edition – Kinshasa Strong Ladies
Affiche Tumile Pomoja
Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières