Bintou Keita et Dénis Kadima échangent sur l’accompagnement de la MONUSCO et la réforme de la loi électorale en RDC

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Denis Kadima Kazadi, a échangé, le vendredi 12 novembre 2021, avec la cheffe de la Mission de l’Organisation des Nations-Unies pour la stabilisation de la RDC (MONUSCO), Bintou Keita, sur les questions autour du processus électoral en cours.

Les deux personnalités ont évoqué les perspectives d’accompagnement de la MONUSCO pour les élections à venir. Elles ont également abordé la question de la mise en place d’un cadre de concertation impliquant toutes les parties prenantes notamment pour la réforme de la loi électorale.

« Je suis venue avec une délégation de la division des affaires politiques de la MONUSCO pour engager une discussion avec le président de la CENI sur les perspectives d’accompagnement des Nations-Unies en général et la MONUSCO en particulier par rapport au processus électoral. Nous avons évoqué les questions liées à la mise en place d’un cadre de concertation pour que toutes les voix puissent s’accorder et discuter des prochaines étapes concernant la réforme de la loi électorale », a déclaré Bintou Keita au sortir de l’audience.

Cette dernière a rassuré son interlocuteur de la disponibilité des Nations-Unies à soutenir tout le processus électoral en RDC.

« Tout le monde est disposé à accompagner la CENI dans les différentes étapes de son parcours partant de la révision des listes électorales, le nettoyage du fichier et la manière de dépasser certaines problématiques en lien avec les diverses étapes au niveau notamment de la société civile en insistant sur le caractère inclusif », a fait savoir la patronne de la MONUSCO.

Denis Kadima et Bintou Keita ont aussi abordé la question relative au financement des élections et à la complexité de leur organisation au niveau local. Une problématique qui est sur la table du gouvernement et pour laquel il va falloir trouver rapidement des solutions.

Bintou Keita a martelé également sur la prise en compte de la gent féminine. Elle a fait savoir qu’à l’échelle des partis politiques en RDC les femmes doivent être réellement prises en compte aussi bien comme candidates que d’électrices.

Dave Ngonde

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières