Annie Bambe: Les 37millions de $ remis à la CENI n’étaient pas destinés aux opérations électorales

wp-1644945818303

Partager:

Bras de fer entre la Commission électorale nationale indépendante et le Ministre des Finances sur le fonds de près de 37 millions de dollars déjà remis à la Centrale électorale, Annie Bambe met fin à la polémique. 

Cette activiste des droits humains estime que le Minsitre des Finances a entretenu un flou dans l’opinion tant national qu’internationale sur les différents budgets de la CENI.

Elle précise que la Centrale électorale entant qu’ institution d’appui à la démocratie, se gère à travers 4 budgets à savoir celui du fonctionnement, d’investissement, de rémunération et des opérations électorales. Il y a une nette différence entre ces différents budgets. « Pour que les opérations électorales se fassent notamment la révision du fichier électoral, l’achat des kits, la formation et l’enrôlement des électeurs, il est indispensable que le gouvernement alimente son budget des opérations. Des milliards même excédentaires crédités à la CENI par le gouvernement en lien avec ses 3 autres budgets( fonctionnement, rémunérations et investissements) ne peut en aucun cas permettre à la CENI de débuter des opérations électorales. Sinon, ça sera un détournement », a-t-elle indiqué. 

S’il y a eu les frais de fonctionnement, donc ces fonds ne peuvent pas être utilisés pour les opérations électorales. 

Annie Bambe demande à Nicolas Kazadi d’expliquer réellement le dispatching des fonds que la CENI a dû percevoir. Pour elle, même les 21,7 millions de $ liés aux opérations qui viennent d’atterrir dans le compte de la CENI le samedi 12 février dernier, n’est qu’une petite somme qui ne va pas permettre à ce que les opérations se fassent tel que prévue. 

Maguy Mbuku Muzembe 

Mots clés :

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin