Adoption de la Proposition de la Loi Électorale: Carine KANKU salue le pas décisif  sur l’amendement  apporté à l’article 13

Les élus nationaux ont examiné et voté, à la Plénière ,ce  jeudi 02 juin, la proposition de la loi modifiant et complétant la loi 06/006 du 09 Mars 2006, portant Organisation des élections présidentielles, législatives, Provinciales, urbaines, municipales et locales telle que modifiée et complétée à ce jour.

Les 401 députés ont délibéré sur le texte élaboré par la Commission Politique, Administrative et Juridique (PAJ) de l’Assemblée Nationale.

Et le texte reformulé ,qui est en vérité, une mesure incitative au genre, stipule que : « La liste qui aligne 50% des femmes dans une circonscription est exemptée du paiement de la caution ».

Une reformulation qui a réjouit plus d’une femme, dans le sens que, a dit Carine Kanku, Coordonnatrice de la Dynafec, « c’est une mesure qui va inciter  et motiver les Responsables des Partis Politiques, à aligner plus de femmes sur leurs listes électorales ».

C’est ainsi que la Coordonnatrice de la Dynafec  a salué l’avancée sur les droits des femmes et remercié les députés et  la Commission PAJ.

« Nous saluons l’avancée sur les droits des femmes, dans le respect de l’article 14 de la Constitution. Nous saluons la relecture de la proposition de loi par la Commission PAJ sous le leadership du député Mulumba pour cet alinéa qui s’ajoute. C’est une avancée, certes un pas de plus ».

Carine Kanku a eu les mêmes mots à l’endroit des députés qui se sont montrés très favorables à la promotion du genre lors de cette plénière : « Nous saluons le travail de tous les députés que nous avons vu dans la salle de plénière et les Interventions de certains élus, hommes et femmes, qui ont soutenu cette proposition de loi, avec à leur tête le speaker de la Chambre basse Christophe Mboso ».

Dans la même optique, la Coordonnatrice Carine KANKU n’a pas manqué de remercier toutes les femmes engagées et les défenseurs des droits des femmes, les partenaires internationaux et nationaux, qui se sont impliquées pour voir les droits  des femmes  être respectés selon l’article 14 de la Constitution, par des actions comme les Sit-in,  des Plaidoyers et  par des lobbying.

Pour Carine KANKU, « cette question de la représentativité paritaire dans la loi électorale concerne toutes les femmes d’aujourd’hui et les générations futures ». 

Pour clôre son propos, Carine Kanku lance, « Vive la République Démocratique du Congo, pour le leadership d’ensemble, dans l’égalité de chances et dans la pleine jouissance des droits entre hommes et femmes ».

Jean Pierre Katenda

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template