Afriland – Lengela Kelasi
Afriland – Sara

A la découverte de la seule femme notaire à Bunia en Ituri

Le notariat est l’un des métiers du droit. Le notaire est juriste de droit privé et officier public, nommé par l’autorité publique, chargé d’instrumenter les actes. 

Cette profession est encore marquée par la présence masculine en RDC, mais, dans la province de l’Ituri, nous avons découvert une femme notaire. Il s’agit de Pitshouna Tabitha Mbumba qui exerce depuis plus de cinq ans.

Lors d’une interview exclusive accordée à votre média POURELLE.INFO, elle a expliqué comment elle a réussi à s’imposer dans ce métier surtout dans une province où la femme ne pouvait pas occuper un tel poste.

POURELLE.INFO : Pitshouna Mbumba, le métier de notaire une passion ou un métier circonstanciel ?

Pitshouna MBUMBA : 

Le notaire est juriste de droit privé et officier public. Donc le notariat est un métier exigeant qui demande beaucoup de sacrifice pour l’exercer. Bref, c’est un choix, c’était ma passion depuis mon jeune âge, car il m’a fallu des études appropriées pour y arriver.

PI : La plupart des femmes qui ont fait le droit se spécialisent comme avocate, magistrate, ou juge, Pourquoi avoir choisi le notariat dominé par les hommes? 

PM : Le notariat est une profession encore marquée par la présence masculine, là c’est connu de tout le monde. C’est ce qui fait que beaucoup des femmes ne s’y intéressent pas assez. J’aime ce que je fais depuis, c’est un engagement donc je l’assume avec fierté parce je sais ce que je fais. 

PI : La République Démocratique du Congo est un grand pays à la taille d’un continent. Comment vous vous êtes retrouvée ici en Ituri ? 

PM : Je suis originaire du Kongo Central et je travaillais au palais de la justice à Kinshasa. Et après le découpage avec les nouvelles provinces, nos autorités étaient obligées d’affecter les juristes et autres dans les différentes provinces. C’est comme ça que je me suis retrouvée ici c’est le hasard de la vie. Comme j’aime et je connais mon travail, je ne pas hésité à venir dans cette nouvelle province. 

PI : Est-ce que cela a été facile pour vous intégrer dans la communauté Ituriene ? 

PM : En tout cas, je suis ici ça fait plus de 9 ans déjà. Je vous assure ça été la plus dure de chose. Non seulement pour mon intégration mais aussi pour se faire connaître dans ce métier de  notaire. Ajouter à cela, le fait d’être une femme, beaucoup n’ont pas accepté et il fallait s’imposer. 

PI : Votre travail en tant que notaire consiste en quoi exactement ?

PM : Mon rôle consiste à rédiger des actes légaux. Je peut aussi prodiguer des conseils spécifiques aux personnes qui font appel à ses services  dans différentes situations. J’intervient également pour l’authentification de certains contrats. Et le plus souvent c’est les contrats d’union, les actes de vente etc.

Vérifier l’identité et la capacité des signataires, s’assurer de la véracité des renseignements essentiels contenus et empêcher l’adoption de clauses illégales, font également partie de mes attributions.

PI : Quels sont les difficultés majeurs rencontrées dans ce métier ? 

PM : Le manque de locaux dignes pour mieux fonctionner. Ces bureaux sont en location mensuelle avec nos propres moyens. Et je  dirige une boîte composée de trois personnes dont deux femmes et un homme.

Le frais de fonctionnement et autres frais nous font défaut.

PI : Quelle la rélation entretenez-vous avec vos collègues ici ? 

PM : Mes collègues m’ont accepté à bras ouvert. Nous formons une équipe solide et on travaille bien sans problème. Ils ont encore beaucoup à apprendre mais déjà ils s’appliquent bien. 

Tous mes collaborateurs sont fières de moi. Ils  savent que je travaille dure, ils connaissent mon dévouement et ma manière de collaborer avec eux. Les  hommes surtout. 

Cette dame non originaire de l’Ituri a été transférée par le ministère de la justice pour y travailler et a réussi à s’adapter à l’environnement iturienne. Malgré la guerre, elle dit tenir le coup. 

Maguy Mbuku 

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

Interviews

Actu d'Ailleurs

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières