‹‹ 80% de victimes de guerre sont les femmes››, affirme la ministre Léonnie KANDOLO à la table ronde nationale sur le processus de Paix

IMG-20240704-WA0349

Partager:

La Ministre du Genre, Famille et Enfant, Léonnie KANDOLO OMOYI a ouvert la “Table Ronde Nationale sur l’implication des femmes et des filles dans le processus de Paix et de prise des décisions”, sous le thème « sans les femmes, pas de Paix durable ».  

Organisé par le collectif des associations féminines pour le développement SAUTI YA MAMA MOKONGOMANI, cette table ronde sur la paix se veut un cadre de concertation afin de promouvoir la construction d’une paix durable et de valoriser le rôle des femmes dans la promotion de la paix. 

La coordinatrice de ce collectif maître Nelly MBANGU a fait le point de la situation avec notamment les défis auxquels font face les femmes en temps de guerre. 

Pour la Ministre du Genre Famille et Enfant Léonnie KANDOLO OMOYI, ‹‹ 80% des femmes sont les premières victimes des guerres. Celles-ci ont aussi été souvent oubliées sur les tables de négociations formelles et informelles sur les initiatives des recherches de la paix ››.

Soucieuses de l’importance que le président de la République Félix TSHISEKEDI et son gouvernement conduit par la Première Ministre Judith SUMINWA accordent à l’implication de la femme dans le processus de prise de décision en RDC, plusieurs autorités du pays dont les députés élus dans les provinces concernées par ces violences, la société civile et les délégations des associations ont effectuées le déplacement de Kinshasa pour cette table ronde, tenue le 3 Juillet dernier . Il s’agit entre autres des représentations des femmes venues du Nord-Kivu, de l’ITURI, du Sud-Kivu, de Tanganyika et du Maï-Ndombe.

L’activité a été aussi marquée par la présence de plusieurs personnalités dont la représentante adjointe d’ONU Femme en République Démocratique du Congo.

Dave NGONDE

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin