Tirage au sort Mondial féminin de football : Les équipes africaines héritent des adversaires coriaces

Le tirage au sort de la phase finale du prochain Mondial féminin, prévu en Australie et en Nouvelle-Zélande du 20 juillet au 20 août 2023, s’est déroulé à Auckland, samedi 22 octobre 2022, a fait savoir la rédac sportive de Radio France International, RFI.

Selon ce média, les quatre sélections africaines déjà qualifiées, et les deux qui espèrent encore être du rendez-vous, connaissent depuis quelques heures leurs adversaires.

Les Sud-Africaines, les Marocaines, les Nigérianes et les Zambiennes ont dans leur programme des adversaires coriaces. Les Super Falcons du Nigeria qui vont disputer leur 9e Mondial (elles n’ont donc jamais manqué une phase finale), sont dans le groupe B, en compagnie des Australiennes, des Canadiennes, championnes olympiques en titre, et des footballeuses de la République d’Irlande, novice en Coupe du monde.

Le Nigeria est la sélection africaine qui a obtenu le meilleur résultat dans une Coupe du monde avec un quart de finale perdu en prolongation face au Brésil, en 1999.

Ce tirage au sort a placé la Zambie dans le groupe C. Les She-polopolo, qui vont disputer leur premier Mondial, auront face à elles les Japonaises, titrées en 2011 (première nation non-américaine et non-européenne sacrée), finaliste en 2015 mais seulement huitième-de-finaliste en 2019. Les Zambiennes affronteront aussi l’Espagne et le Costa Rica.

De leur côté, les Banyana Banyana de Desiree Ellis vont, pour leur deuxième Coupe du monde, avoir fort à faire avec un adversaire particulier dans le groupe G : la Suède. Les Sud-Africaines affronteront également l’Italie et l’Argentine, sélections d’un calibre inférieur à la Suède.

Les Marocaines, qui elles aussi vont disputer leur premier Mondial, sont tombées dans un groupe H avec l’expérimentée Allemagne, la Corée du Sud et la Colombie. Si la sélection allemande aura la faveur des pronostics pour la première place, les Lionnes de l’Atlas auront peut-être un coup à jouer dans la quête de la deuxième place.

Notez que pour l’instant, on ne connaît que 29 des 32 sélections qualifiées pour cette Coupe du Monde. Il en reste 3 à déterminer, lors des barrages intercontinentaux, prévus du 18 au 23 février 2023 dans les villes de Hamilton et à Auckland en Nouvelle-Zélande. Deux équipes africaines vont tenter d’arracher leur billet pour le Mondial, il s’agit du Cameroun et du Sénégal, ce qui pourrait peut être valoir à l’Afrique, pour la première fois, 6 places dans un Mondial de football.

Cette 9e Coupe du monde féminine de football sera particulière. Pour la première fois, elle sera co-organisée par deux nations, à savoir l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Pour la première fois également, elle rassemblera 32 nations durant la phase finale (contre 12 en 1991 et 1995, 16 en 1999, 2003, 2007 et 2011, et 24 en 2015 et 2019).

Dave Ngonde

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template