RSLF sensibilise sur les stratégies idoines pour la mise en œuvre de la Résolution 1325

Le Mouvement RIEN SANS LES FEMMES, dans le cadre du Projet TUFAULU PAMOJA- Réussir ensemble, a réuni ce mardi 28 décembre 2021, autour d’une même table, les députés nationaux et les membres de la Société civile. L’objectif est de réfléchir sur des stratégies idoines pour la mise en oeuvre de l’ODD 5, son rapprochement entre l’ODD 16 et la résolution 1325 et le niveau de domestication des engagements pris dans ce cadre.
RSLF a mis autour d’une même table les députés nationaux, les membres du gouvernement et les organisations féminines.

Plusieurs interventions pour comprendre la domestication nationale de ces engagements ont été développés.

Annie MATUNDU a exposé sur ‘’le Rapprochement de la Résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations Unies et les ODD 5 et 16.

Il est clair que le rapprochement de R1325, ODD 5 et ODD 16, ces instruments qui renforcent les règles de protection, de participation et de justice de genre, consacrent des cibles de la lutte contre toutes les formes de discriminations, de violences et des pratiques préjudiciables.

Participant à cette réunion en tant que Point Focal de RIEN SANS LES FEMMES, au Nord Kivu, Nelly KYEYA considère ces stratégies mises en place comme ‘’un pas vers la réalisation des ODD(Objectifs de Développement Durable) dans notre pays.

Nelly Kyeya

En plus, elle souhaite que les femmes elles mêmes s’impliquent, parce que les questions de paix et de développement ne tiennent pas compte de sexe.

Dominique Munongo

Quand à l’honorable Dominique MUNONGO, élue Nationale de Lubudi, dans la Province de Lwalaba “la question de la Résolution 1325 intéresse tout le monde, et les députés sont au premier plan concerné’’. En tant que mêmbre de la Commission Genre et Famille de l’Assemblée Nationale, Dominique MUNONGO a dit avoir un souci de relayer l’information auprès des ses collègues députés,pour que les engagements de la RDC sur la Résolution 1325 soient connus de tous.

Pour cette élue de Lubudi, on doit beaucoup travailler pour que les femmes et les jeunes filles soient autonomes.Quant à la mobilisation des ressources pour la vulgarisation de cette Résolution 1325, Dominique MUNONGO a demandé au Service du Ministère de Genre et Famille de mentionner les besoins des femmes en termes clairs pour que cela soit pris en compte au moment de vote du budget national.

Faida Mwangilwa

Pour Faida Mwangilwa, l’engagement des députés est plus important. Les  femmes ne vont pas se décourager. Elles vont continuer à travailler, car les questions soulevées dans les ODD sont très utiles pour la population et impactent toute leur vie. Les activités de sensibilisation doivent continuer avec toutes les couches pour que les Objectifs de Développement Durable soient connus de tous.

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template