Les Femmes ont bouclé le Sit-in devant le palais du peuple pour le respect de la parité mais le suivi continue

WhatsApp-Image-2022-05-29-at-08.36.53

Partager:

C’est ce samedi 28 Mai 2022 que les femmes de toutes les structures, ont bouclé avec les dix jours de sit-in devant le Palais du Peuple, pour exiger le respect de l’article 14 de la Constitution, dans la loi électorale, en examen au niveau de la Commission PAJ.

Dans l’interview accordée aux professionnels des médias, la Coordonnatrice de la Dynafec, Dynamique des Femmes Candidates, Carine KANKU a rappelé le Combat des femmes de la RDC, un combat noble et  constitutionnel :  « Pendant dix jours, en ce lieu, devant le Palais du peuple, nous avons tenu, à exprimer la détermination des femmes de la RDC, pour que l’article 14 de la Constitution soit respecté, dans la loi électorale. Nous exigeons les 50/50 de la parité qui est reconnue dans notre Constitution. Les femmes présentes à ce Sit-in depuis dix jours ont porté le combat de toutes les femmes de la RDC ».

Pour Mignonne Mbombo de l’IREVE, Initiative pour les Réformes, la Réussite, et la Viabilité Électorale, «  La présence des femmes devant le Palais du peuple doit interpeller les députés nationaux qui sont appelés à voter les lois. La Parité est constitutionnelle, et nous voulons que cela soit respectée ».

Nicoletta Ntoya, membre de la Dynafec et du Parti Alliance des Démocrates Humanistes, ARH, estime que «  c’est une grande interpellation pour nos élus, pour  les responsables des Partis Politiques, d’aligner les femmes sur leurs listes électorales. C’est un impératif majeur dans la prise en compte des compétences féminines ».

La province du Nord-Kivu a aussi participé à ce sit-in devant le Palais du peuple. Ephrem Zihalirwa, Coordonnateur et Consultant Genre, Autonomisation des femmes et Résilience, a présenté le Rapdfem, Réseau d’Associations pour la Promotion des Droits de la Femme. Il a dit, « apporter le message des femmes du Nord-Kivu qui, en plus des affres de la  guerre, elles sont aussi dans le même combat pour le respect de l’article 14 de la Constitution, dans la loi électorale. C’est un combat de toutes les femmes de la RDC ».

« Les dix jours de sit-in devant le Palais du Peuple ont été un moment d’interpellation des députes et autres décideurs sur les droits de la femme » a dit Desyderata Furaha.

Jean Pierre Katenda

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template