« La RDC n’a pas besoin de chercher l’argent ailleurs, elle doit plutôt diversifier l’économie » dixit Louis Watum

IMG-20220408-WA0033

Partager:

Deux jours d’activités intenses à la Chambre des Mines-RDC, sous l’initiative de Bernadette Mpundu, Coordonnatrice , pour sensibiliser la population sur le secteur minier mal, peu ou bien connu par certains.

Si la première activité du 06 Avril a consisté à sensibiliser les femmes, les encourager à embrasser, et opter pour le secteur minier, avec des témoignages poignants des femmes de la Société Ivanhoes Mines et Glencore RDC , dans  la deuxième activité de ce Vendredi 08 avril, il était question devant les professionnels des médias, d’approfondir les efforts  de ces Entreprises minières, dans le budget national et leur impact dans la vie socio- économique des Communautés locales.

Après les différents exposés d’information du Président de la Chambre des Mines, Louis Watum, du Vice Président de Ivanhoes Mines, de la Vice Présidente de Glencore  Marie Chantal Kaninda et de John Nkono, Secrétaire général de la Fédération des Entreprises du Congo(FEC), des questions de la salle ont permis aux uns et autres d’être éclairé sur des points nébuleux, concernant les activités de ces Entreprises et leur apport dans l’économie de la RDC.

A la question de notre rédaction, de connaître , les dispositions environnementales prises dans les milieux locaux, pour que Glencore RDC puisse lutter contre la pollution, Marie Chantal Kaninda , Vice présidente répond : « Les gens minimisent tout ce qui est gaz à effets déserts. Mais nous, nous nous assurons de ne pas avoir des populations tout autour de nous ; nous nous assurons qu’elles soient  suffisamment loin de nous, de nos opérations, pour empêcher qu’elles ne  soient  impactées. Nous utilisons de l’eau pour éviter que la poussière puisse déranger la population. C’est un point important pour nous, et nous en tenons compte ».

Le Président de la Chambre des Mines-RDC, Louis Watum a apprécié la qualité des intervenants, des questions, pendant les deux jours d’activités.

Pour lui, «  C’est un dialogue constructif avec cette tripartite, Société Civile – Opérateurs Miniers – Gouvernement .Il est bon de conjuguer nos intelligences, pour que le secteur minier soit le mieux administré pour donner les meilleurs ».

S’adressant aux Médias, le Président de la Chambre des Mines et même la Vice Présidente de Glencore RDC, ont insisté sur le fait que les communicateurs doivent changer leur narratif : « Allez, après deux jours d’activités de la Chambre des Mines-RDC, Évangéliser, apporter la bonne nouvelle du secteur minier. Parce que ce secteur fait beaucoup pour le pays ! On ne peut pas continuer à jouer les éternels incompris », a dit Louis Watum. 

Il a aussi dit «admirer et être d’accord avec tous les lanceurs d’alerte qui font un travail super et excellent, pour éviter certaines dérives ; mais il faut aller au-delà, avoir des stratégies pour améliorer des choses dans ce secteur, pour  booster l’économie de notre pays ».

C’est ainsi que Louis Watum pense avec conviction que «  la RDC n’a pas besoin d’aller chercher l’argent ailleurs. Il suffit d’utiliser de manière efficiente nos ressources, on ne verra plus de chômeurs,  on n’importera plus la main d’œuvre dans notre pays et il y aura ,par contre, des chantiers tellement grands partout ».

Avec les témoignages de Ivanhoes Mines et Glencore RDC, tout le monde a vu comment « le secteur minier a un visage humain. Et qu’il faut laisser une trace dans le sable que le vent de l’histoire ne saurait pas effacer », a dit en substance le Président de la Chambre des Mines. 

Pour Louis Watum, Président de la Chambre des Mines, «diversifier l’économie de notre pays, reste le leitmotiv» a-t- il conclu.

Nous devons songer à la période «après les mines, d’où la revanche de sol sur le sous-sol, comme l’avait dit le Chef de l’État Félix Antoine TSHISEKEDI, s’impose » a précisé le Secrétaire Général de la FEC, John Nkono. 

Jean Pierre Katenda

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template