Fifi Masuka dénonce la maltraitance des creuseurs artisanaux dans les carrières détenus par les Chinois

Dans la province de Lualaba, deux Congolais ont été vus en train d’être fouettés par trois éléments de l’armée dans une carrière située à Kolwezi, ceci sur ordre des responsables chinois de cette mine. Ces images sont contenues dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux.

La scène s’est déroulée le 20 juillet dernier et selon les témoignages recueillis sur place, les deux jeunes congolais se sont introduits dans la mine « Commus de Musonoi » à la recherche du cuivre à titre artisanal. C’est ainsi que des sujets chinois, ont donné des ordres aux militaires pour les attraper, les punir et même les torturer.

Cet acte a choqué et révolté plusieurs Congolais qui ont vu des travailleurs de mines étrangers maltraiter et torturer des nationaux parce qu’ils se sont introduits dans une mine.

Ayant appris la nouvelle, le gouvernement provincial du Lualaba, via sa gouverneure intérimaire, a fait savoir qu’il a saisi les instances judiciaires afin que justice soit faite.
‹‹ En ma qualité de mère, j’ai été très choquée de voir mes compatriotes être traités de cette manière très inhumaine. J’ai déjà saisi les instances judiciaires et je vais suivre de très près le dossier. Un procès en flagrance devrait être ouvert sur ce dossier ››, a dit ce jeudi 22 juillet, Fifi Masuka Saini.

Notez que plusieurs creuseurs dans la province du Lualaba subissent des traitements similaires mais ne dénoncent pas car n’ayant plus accès à des carrières pour l’exploitation artisanale, ils se contentent de s’introduire régulièrement et d’une manière frauduleuse dans des carrés miniers déjà occupés pour exploitation industrielle.

Olivier Mukengeshayi

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières