Com Exkluziva

Faida Mwangilwa : “ A la tête de l’UA, que la RDC soit un modèle dans l’intégration de la politique genre en Afrique

La République Démocratique du Congo va désormais diriger l’Union Africaine.

Elle doit relever plusieurs défis notamment la sécurité, la situation socio-économique et le développement, mais aussi la lutte contre les violences à l’égard des femmes.

Interrogée à ce sujet, Faida Mwangilwa la nouvelle conseillère de la représentante de l’ONU Femmes au Mali parle des défis que la RDC doit relever sur la sécurité des femmes et des jeunes filles.

POURELLE.INFO : La RDC prend les commandes de l’Union Africaine, quels sont les vrais défis qu’elle a à relever au sujet des femmes?

FAIDA MWANGILWA : Nous encourageons toutes nos filles à aller à l’école. Une bonne chose certes, mais elles ne sont pas formées malheureusement pour créer leurs propres entreprises. Et pourtant, elles en sont capables. Il y a plein de programmes genre et d’autonomisation des femmes, des traités internationaux et autres documents juridiques, mais jamais en application. Donc la RDC doit manifester la volonté politique, en invitant les pays membres de l’Union africaines à accepter de mobiliser les ressources et les affecter dans les différents secteurs de développement.

PI : En matière de parité, est-ce que l’Afrique a relevé ce défi?

FM : Je le dis toujours que la parité en politique n’est pas une faveur, mais un droit. En matière de parité, il y a eu beaucoup de progrès en Afrique. Plusieurs femmes ont été élues et promues à des postes clés. Mais il ne faudrait pas seulement s’en féliciter et s’arrêter là. Il faut accélérer la mise en œuvre des textes sur la représentation des femmes dans les instances décisionnelles et faire avancer l’agenda femme en Afrique. Comme le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi prend les commandes de l’Union africaine, il faudrait aussi que la RDC soit un modèle dans l’intégration de la politique genre en Afrique.

PI : Comment jugez-vous l’apport des femmes rurales au développement des pays africains?

FM : Les femmes rurales participent activement au développement du Continent. Mais, elles font face à d’énormes difficultés, beaucoup plus au niveau de l’industrialisation, de l’évacuation et de la commercialisation de leurs marchandises. L’Union Africaine devra songer aux infrastructures routières pour relier des villages aux villes et des pays. Je demande à l’Union Africaine de se pencher sur les questions d’industrialisation, d’évacuation et de commercialisation des produits du  sous-sol africain. Il est important de matérialiser les engagements en matière de développement.

PI : Les femmes continuent  d’être victimes des conflits armés. Que faut-il faire pour y mettre fin?

FM : Les conflits armés sont l’une des causes profondes des violences faites aux femmes en Afrique, et ce dernier en souffre énormément. Il y a beaucoup de pays d’Afrique qui connaissent des conflits, il faudra donc mettre un accent particulier sur la participation des femmes dans la prévention. On a assez parlé de la gestion des conflits, il faudrait maintenant s’activer dans la prévention des conflits. L’heure a sonné pour enterrer la hache de guerre, faire taire les armes constituent 60 % des réponses aux besoins des femmes en Afrique. Elles doivent vivre dans un environnement de paix. Et ensuite, il faudra imposer la bonne gouvernance, la transparence et la justice distributive dans les Etats africains. J’estime que cela va réduire toutes les formes de violences faites aux femmes.

PI : Quelle stratégie la RDC peut utiliser pour répondre aux attentes des femmes africaines?

FM : Seul on ne saura pas tout faire. Le président en exercice de l’Union Africaine pour ce mandat, j’ai cité Felix Tshisekedi, doit travailler en collaboration avec les autres pays Africains et s’appuyer sur une équipe en matière des violences faites aux femmes où l’on voit madame Julienne Lusenge à ses côtés, la grande défenseure des droits des femmes.

Kevin-Cesar Akelefa

Partager via :

Lire aussi

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières