Expulsée pour “séjour irrégulier en RDC” : Sonia Rolley avait pourtant un visa touristique en cours de validité

Du nouveau dans l’affaire expulsion de Sonia Rolley, la journaliste française de Reuters. Selon un communiqué du ministère congolais de la Communication et Médias, cette dernière a été poussée hors de la RDC parce qu’elle était ‹‹ en situation de séjour irrégulier ›› sur le territoire congolais.

Mais cette version étonne certains observateurs, dont l’un d’eux a brandi sur les réseaux sociaux, une photo du passeport de Sonia Rolley sur lequel l’on peut voir apposé un visa touristique en cours de validité et d’une durée de 3 mois qu’elle a obtenu en octobre dernier. De quoi se demander si l’expulsion de l’ancienne journaliste de RFI n’est pas politique, dans la mesure où elle connait assez bien la RDC depuis plusieurs années et aussi les textes légaux à respecter et qui permettent de travailler aisément sur le territoire congolais.

Pour rappel Sonia Rolley a été reconduite à la frontière le mardi 8 novembre 2022 après avoir été convoquée à la Direction Générale de Migration à Kinshasa. Lors d’une conférence de presse ce vendredi 11 octobre, Patrick Muyaya, porte parole du gouvernement congolais et ministre de la communication et médias, a fustigé le comportement de Sonia Rolley et du Bureau Conjoint des Nations-Unies pour les Droits de l’homme, qui ont affirmé que la journaliste française a été conduite ‹‹manu militari ›› à l’aéroport de Ndjili. Ce qui n’a pas été le cas selon Patrick Muyaya.

‹‹ Elle est rentrée en France en business class ››, a précisé Patrick Muyaya.

Dave Ngonde

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template