Com Exkluziva

Equipe des Warriors : EXKLUZIVA COMMUNICATION publie le Top 10 des ministres femmes

100 jours déjà depuis que le Gouvernement Sama Lukonde dit des «Warriors », est entré en fonction. Pour certains, le bilan de cette équipe est positif.
Sur les 56 membres, les femmes ne sont que 15 dans ce Gouvernement issus de l’Union Sacrée, dont 11 Ministres et 4 Vices-ministres.

A l’occasion du 100ème jour des Warrios, l’agence EXKLUZIVA Communication en collaboration avec le premier média des femmes en RDC, POURELLE.INFO vient de publier le Top 10 des ministres femmes, qui présente les grandes réalisations de ces dernières.

Qu’elles soient de la Majorité, de l’opposition, du Centre ou de la société civile, dans ce Classement, vous trouverez les femmes qui ont prouvé leurs compétences dans l’accomplissement des missions leurs assignées et dont les résultats ont d’une manière ou d’une autre impactés sur le social des congolais, tels sont nos critères de sélection.

Le but de ce Top 10 est non seulement d’encourager ces ministres femmes à fournir davantage d’efforts, chacune dans son secteur, mais aussi d’aider la population à connaître les actions menées par ces dernières, parce qu’elles ont l’obligation des résultats, tel est le credo du numéro un du gouvernement Jean-Michel Sama Lukonde.

Claudine Ndusi, Ministre de l’emploi, travail et prévoyance sociale

Selon ce palmarès, Claudine Ndusi de l’emploi, travail et prévoyance sociale, qui a fait de l’amélioration des conditions sociales des travailleurs congolais son cheval de bataille a entre autres pu faire respecter le deuxième pallier du SMIG dans la paie des agents journaliers de la société privée ORBITE SARL. Chose qu’aucun de ses prédécesseurs n’a pas pu faire.

Gisèle Ndaya, Ministre du Genre, famille et Enfant

Gisèle Ndaya du Genre, famille et Enfant, a fait adopter le plan d’action commun, sur 2 ans, comportant 39 activités pour prévenir les VSBG, lutter contre l’impunité et assurer la prise en charge holistique des survivantes, la prise de conscience de la population sur la nécessité de dénoncer tout cas de violence.

Rose Mutombo, Ministre de la Justice et garde des sceaux

Rose Mutombo de la Justice et garde des sceaux, humanise les prisons de la RDC, approvisionne ces lieux de détention en vivres, non vivres et produits pharmaceutiques car estime-t-elle, les prisonniers ont droits à une alimentation saine et équilibrée, une prise en charge médicale et leurs droits humains en général doivent être respectés bien que privés de la liberté de mouvements pour les faits commis. 

Eve Bazaiba, Ministre de l’Environnement

Eve Bazaiba de l’Environnement, s’emploi à doter la RDC d’une politique environnementale nationale.

Antoinette N’samba, Ministre des mines

Grâce aux Etats généraux des mines convoqués par Antoinette N’Samba, l’administration des mines possède désormais des recommandations, textes réglementaires auxquels elle se refaire pour la transparence et la rédevabilité envers le peuple, seule procédure de maximiser et canaliser les recettes dans le trésor public.

Adèle Kayinda, Ministre du portefeuille

Adèle Kayinda du portefeuille, a pu organiser la Revue du Portefeuille qui a permis d’établir un état des lieux de toutes les entreprises du Portefeuille de l’État congolais, afin d’aboutir à leur relance.

Catherine Katungu, Ministre de la Culture, Arts et patrimoines

Catherine Katungu de la Culture, Arts et patrimoines, a innové dans son secteur en instaurant le prix « Flanelles de Shako », attribué aux artistes féminins du théâtre populaire chaque deux ans. Un prix inspiré du décès l’artiste comédienne Jackie Shako Diala Anaengo « Maman Shako ». Elle a été la première à recevoir ce prix, à titre posthume.

Irène Esambo, Ministre en charge des PVH

Irène Esambo en charge des PVH, a produit le projet de la stratégie nationale de promotion et protection des droits des personnes vivant avec handicap en RDC, au delà d’avoir fait adopter à l’Assemblée nationale, la loi portant  protection et promotion des PVH à son premier mandat. Un grand instrument juridique  qui permettra l’inclusion dans la société de ces personnes à faible mobilité.

Anne-Marie Karume, Ministre des relations avec le parlement

Anne-Marie Karume des relations avec le parlement a dans son rôle stratégique d’interface, veillé à la collaboration harmonieuse entre le Gouvernement et le Parlement. A la différence de ses prédécesseurs, elle a initié des séminaires de remise à niveau des agents et cadres du MIREPA afin d’intérioriser les missions et le fonctionnement dudit Ministère.

Aminata Namasiya, Vice-Ministre de l’EPST

Et enfin, la vice-ministre de l’EPST, Aminata Namasiya, la révélation Top de ce classement et pas la moindre de l’équipe des warriors. Elle s’est démarquée par son sens de collaboration avec son Ministre titulaire, et ensemble ils forment une équipe forte.

Elle veille au respect des instructions du ministère dans les écoles grâce à ses multiples descentes dans les écoles, beaucoup plus celles des communes périphériques de Kinshasa.

D’une manière ou d’une autre, les actions de ces warriors ont prouvé leur compétence et impacté le social des congolais.

Le Top10 des femmes ministres du gouvernement Sama Lukombo est ainsi dévoilé, le rendez est donc pris pour le prochain gouvernement.

Esther Mpezo Omba

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières