“Après 64 ans d’indépendance, il est important de mettre en lumière la place des femmes dans la société congolaise”, pense Alain MIBULUMUKINI 

IMG-20240629-WA0039

Partager:

Les Congolais célèbrent ce dimanche 30 Juin, la 64ème anniversaire de l’accession de la République Démocratique du Congo à l’indépendance sous le signe de l’unité nationale.

Une occasion pour la rédaction de POURELLE.INFO de recueillir les avis des uns et des autres afin d’évaluer la place qu’occupe les femmes en République démocratique Congo. 

Interrogé, Alain MIBULUMUKINI Président de la Fondation Richesse Humaine estime qu’il est important de mettre en lumière la place des femmes dans la société congolaise, car malgré des progrès enregistrés, depuis l’indépendance en 1960, les femmes en République Démocratique du Congo continuent de faire face à de nombreux défis et obstacles.

POURELLE.INFO : 64 ans de l’indépendance de la RDC ce 30 Juin, quelle place pour les femmes en République Démocratique du Congo ?

Alain MIBULUMUKINI : Il est vrai qu’à l’époque de l’indépendance, seule une femme, Sophie Kanza, avait réussi à intégrer l’école secondaire. Cela témoigne des inégalités et des discriminations auxquelles les femmes étaient confrontées en matière d’accès à l’éducation et aux opportunités. Depuis lors, des avancées ont été réalisées en faveur des droits des femmes en RDC, notamment grâce à l’engagement de militantes et de défenseurs des droits des femmes. Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour garantir l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes dans tous les domaines de la société congolaise. 

Les autorités congolaises, la société civile et la population dans son ensemble doivent continuer à travailler pour promouvoir les droits des femmes, lutter contre les violences basées sur le genre, assurer l’accès équitable à l’éducation, à la santé et à l’emploi pour les femmes, et favoriser leur pleine participation et représentation dans la vie politique et économique du pays.

POURELLE.INFO : Selon vous, qu’est-ce qui doit être fait pour renforcer la place des femmes dans notre société ? 

Alain MIBULUMUKINI : L’égalité des genres est un pilier essentiel du développement et du progrès d’un pays, et l’autonomisation des femmes est essentielle pour construire une société plus juste, équitable et prospère pour tous citoyens.

Je pense qu’il est donc crucial que des actions concrètes soient entreprises pour renforcer la place et le rôle des femmes en République Démocratique du Congo. Cela passe par la promotion de l’éducation des filles, l’accès équitable aux opportunités économiques, la lutte contre les violences faites aux femmes, la participation politique des femmes, et la garantie de leurs droits fondamentaux.

Les femmes congolaises ont un rôle essentiel à jouer dans la construction et le développement du pays. Leurs compétences, leurs talents et leur créativité doivent être pleinement valorisés et mis à contribution pour relever les défis auxquels la RDC est confrontée.

POURELLE.INFO : En ce 30 Juin, quel message adressez vous aux femmes de la République Démocratique du Congo? 

Alain MIBULUMUKINI : En cette journée commémorative de l’indépendance, je rappelle que l’égalité des genres est un impératif pour construire une société plus juste, prospère et inclusive. 

Engageons-nous collectivement à œuvrer pour un avenir où les femmes et les hommes auront les mêmes chances et les mêmes droits, et où leur contribution sera pleinement reconnue et valorisée. 

Que Vive la République Démocratique du Congo, vive l’égalité des genres, et vive l’autonomisation des femmes.

Joyeux anniversaire d’indépendance à tous les Congolais et Congolaises.

 Merci à Pourelle.info, pour cet entretien.

Maguy MBUKU 

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin