Com Exkluziva

Accès à l’eau potable en RDC : Nadege Dubier dénonce la mauvaise qualité de l’eau forée par certaines Sociétés

Près de 51 millions des congolais n’ont pas accès à l’eau potable, alors que le pays détient plus de la moitié des réserves d’eau d’Afrique, d’après une étude du Programme des nations unies pour l’environnement.

Face à ce tableau, quelle solution pour améliorer l’accès à l’eau potable en République Démocratique du Congo ? Cette question a été abordée ce lundi 26 Avril 2021 par Nadege Dubier, fondatrice de la société de Forage « Water Solutions », lors de son passage à l’émission télévisée « Analyse au Féminin » présenté par Maguy Mbuku Muzembe.

Au cours de ce programme diffusé sur ZTM Télévision, cette jeune femme qui propose la solution au manque d’accès à l’eau potable aux congolaises et congolais, déplore le manque de professionnalisme de certaines sociétés de forage qui donnent l’eau de mauvaise qualité à leurs clients.

Nadege Dubier relève que jusqu’à ce jour, la RDC n’utilise que la structure laissée par des Belges depuis 1960. Pour elle, il y a lieu maintenant de mettre une nouvelle structure au regard du nombre de la population estimé aujourd’hui à plus de 80 millions d’habitants.

« L’eau est un droit humain, pour boire et satisfaire ses besoins d’hygiènes, chaque personne a besoin, chaque jour, au moins de 20 à 50 litres d’eau ne contenant ni produits chimiques dangereux ni contaminants microbiens », a-t-elle dit. 

Elle estime que le secteur de distribution d’eau étant liberalisé en RDC, à ce jour la Regideso devrait déjà travailler avec les entreprises privées pour une bonne distribution d’eau de qualité. Théoriquement c’est faisable mais, jusque-là rien de concret.

Nadège Dubier déplore le fait que les maladies hydriques ne font qu’augmenter en RDC alors que Water Solutions Asbl a mis en place plusieurs projets bien établis dans ce secteur mais qui n’attendent que le financement. 

Cette experte dénonce l’escroquerie des sociétés de forages qui naissent en RDC à l’égard des paisibles citoyens. 

« Ces sociétés n’ont ni matériels ni personnels qualifiés et ne maîtrisent pas ce qu’elles font. Elles offrent de l’eau sale en lieu et place de l’eau potable. J’exhorte la population à être vigilante. Pour avoir de l’eau potable issue de forage il faut débourser de l’argent, donc il est important de vérifier auprès du ministère si l’entreprise qui travaille avec vous à l’avis favorable du ministère de l’énergie», a-t-elle ajouté. 

Nadege Dubier lance un appel aux femmes qui sont dans le secteur de l’eau de la rejoindre pour qu’ensemble elles puissent réunir leurs efforts et améliorer l’accès à l’eau potable en RDC. 

Nadege Dubier reste convaincue qu’avec un peu de volonté, le manque d’eau en République Démocratique du Congo, sera conjugué au passé. 

Maguy Mbuku Muzembe 

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja
Félix Tshisekedi : Motomboli ya basi

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières