23 ans après, la vie de Sophie N’kanza et son époux Marcel Lihau revisitée à travers la projection d’un Film-Documentaire

Il y a de cela 56 ans elle a été nommée, ministre. Sophie Madeleine N’Kanza (8 février 1940 – 2 avril 1999), première femme universitaire et ministre congolaise, et son mari, l’éminent professeur du Droit constitutionnel Marcel Lihau Ebua Libana la Molengo (29 septembre 1930 – 9 avril 1999), ont reçu des hommages dignes de la part de leurs enfants.

En effet, dépuis plusieurs années, les six filles issues de l’union de ces deux personnalités du monde intellectuel et politique congolais rendent hommage à leurs parents de manière particulière. Et ce fut le cas une fois de plus le 31 octobre 2022 dans la commune de la Gombe à Kinshasa, où elles ont organisé la projection d’un Docu-film sur la vie des leurs deux parents.

Ce docu-film rétrace le parcours de ce couple qui a marqué l’histoire politique de la RDC, chacun dans son secteur. Œuvre de ces six enfants de Sophie N’kanza, ce docu-film est constitué de témoignages d’amis, collègues des services qui ont vécu avec ce couple et qui connaissaient bien ces deux personnalités de renom, surnommées “le couple Pierre et Marie Curry”.

La projection était rehaussée par la présence de plusieurs personnalités , entre autres, l’ancien Gouverneur de la province du Kasaï Oriental, ancien DG de la MIBA, Jonas Mukamba, un grand ami du couple qui a felicité les six filles pour l’initiative et noté que le couple Lihau n’avait pas peur de défendre et exprimer leur conviction :

« Combien de membres de familles oublient leurs parents, se disputent pour les héritages matériels. Je vous félicite pour la sagesse que vous avez en pérennisant l’héritage intellectuelle de vos parents. J’ai connu Lihau à 1970 lorsque j’avais terminé mes études au Kasaï, il est parti en Belgique, je suis allé en Belgique je l’ai trouvé en train de faire des études interdites aux Colonisés. Il fallait créer une association des étudiants noirs, et j’ai trouvé Lihau comme président. Les congolais avaient peur, mais Lihau etait patient et un homme de conviction », a dit Jonas Mukamba.

Parmi les témoignages poignants, l’on a noté également celui de Bruno Vehargin, disant que Sophie N’Kanza était simple, mais convaincante par ses idées, on ne pouvait pas la manipuler, elle n’était pas complexée, elle était une femme avec des compétences.

Pour sa part, Jeannot Bemba Saolona a noté qu’à l’époque on disait qu’une femme ne pouvait pas aller loin, et voir Sophie N’kanza aller loin fut une fierté.

« L’on disait aux filles, tu peux tout devenir, sauf Sophie N’kanza », a témoigné le feu Tabu Ley Rochereau que l’on a reconnu parmi les personnes qui ont réagi dans ce docu-film.

Plusieurs personnalités présentes dans la salle, tous venus soutenir trois de six filles du couple Marcel Lihau et Sophie N’Kanza, notamment la docteure Anne Lihau-N’Kanza, Zola Lihau-N’Kanza et Nzuzi Lihau-N’Kanza qui organisent cette manifestation depuis quelques années, sont sorties avec une note de satisfaction.

Dans son mot de clôture, Nzuzi Lihau-N’kanza a rappellée que l’objectif de ce film est de pérenniser la mémoire de ceux qui ont marqué l’histoire de la RDC.

Notez que ce docu-film est l’œuvre de la famille Lihau N’kanza qui contient les témoignages de ceux qui ont vécu avec leurs parents. Ceci, Dans l’esprit de sensibiliser la population sur les actes positifs de ce couple de renom de l’histoire de la RDC.

Christian Mukaya

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template