11 femmes pygmées violées en un mois par les miliciens CODECO dans le territoire de Djugu

a6f8e77c-6d7a-407e-8d33-f93985863520

Partager:

Dans la province de l’Ituri, en territoire de Djugu, 11 femmes pygmées ont fait l’objet d’agressions sexuelles de la part des miliciens de CODECO dans 3 parties du territoire de Djugu en juillet 2022.

L’information a été donnée à la presse le vendredi 5 août 2022 par Dolenela Ambato Bernadette, responsable du département d’encadrement et d’insertion du peuple pygmées. Cette dernière a également souligné que ces victimes ne sont pas, malheureusement, prises en  charge.

‹‹ Nous avons identifié 11 femmes qui ont été violées, parmi elles il y en a mêmes qui sont décédées à la suite de ce viol. Et celles qui sont vivantes n’ont pas encore pu bénéficier des soins appropriés. Elles sont à Mongbwalu et ailleurs ››, a dit Dolenela Ambato.

Cette dernière a ajouté qu’après des enquêtes durant la même période, il a été révélé que d’autres viols ont eu lieu dans les villages de Bunzenzele et Andisa ainsi qu’au Camp blanquette.

Il sied de noter que le peuple pygmé est l’un des plus anciens d’Afrique et le premier à occuper le sol de la République Démocratique du Congo et connus pour sa vie  dans la forêt, est souvent peu considéré et peu protégé par les autorités du pays.

La milice CODECO divisée en plusieurs factions, est active en territoire de Djugu depuis fin 2017. Mais récemment l’une des importantes branches dudit groupe armé (URDPC / CODECO) a signé un acte d’engagement de cessez-le-feu avec les autorités de la RDC mais sans pour autant déposé les armes jusqu’alors.

Précieuse Boyo

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template