Tanganyika – Bien-être familial : Les femmes de Manono s’adonnent à l’apprentissage des métiers

wp-1643787605268

Partager:

Les femmes ont en général beaucoup de tâches que les hommes dans les foyers et la société. Elles assument les travaux ménagers, ont la charge quasi exclusive du travail domestique et reproductif, et participent activement à l’économie familiale. C’est dans cette optique qu’à Manono, dans la province du Tanganyika, les femmes sont encadrés dans la coupe et couture par une organisation de la place, dénommée, « F.M.D », autrement dit “Fondation Mwamba Dieudonné”. Cet encadrement est fait dans le but de promouvoir la promotion de la femme. Interrogé sur cette initiative le responsable principal de la dite structure a fait savoir qu’il vise l’autonomisation de la femme de Manono :

‹‹ J’ai décidé d’encadrer les femmes de mon territoire, dans ce métier noble, la coupe et couture, parce qu’elles doivent trouver des secteurs d’activités qui leur permettent de bien gérer le temps. Elles assument le travail ménager mais nous remarquons qu’elles sont peu présentes dans les postes de responsabilité et des prises de décisions. D’où il faut qu’elles soient autonomes dans la gestion rationnelle du temps et autres fonctions domestiques. Je pense que la coupe et couture les aidera à mieux trouver les pains quotidiens pour nourrir leurs foyers, vêtir et envoyer les enfants à l’école mais aussi assurer les soins médicaux ››, a dit Dieudonné Mwamba.

Et d’ajouter : ‹‹ La coupe et couture qu’apprend les femmes, contribue à l’élaboration des politiques pertinentes pour assurer une participation active de la femme à tous les aspects du développement et facilite l’intégration des femmes aux activités de production et de promotion féminine. ››

Notez que Dieudonné Mwamba, député provincial au Tanganyika, a été joint au téléphone par le correspondant de Pourelle.info dans cette province.

Eric KIYOMBO

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template