Com Exkluziva

Première femme politique Congolaise à l’indépendance : Voici le parcours de Sophie Kanza

Sophie Kanza est née le 8 février 1940 à Kinshasa de parents originaires du Bas-Zaïre ( actuelle Kongo central ). Elle est sixième d’une famille de sept enfants. Elle est la fille de Mbuta Daniel Kanza, un des premiers hommes politiques congolais, et d’Elisabeth Mansanga. Elle fait la majeure partie de ses études primaires et secondaires à Brazzaville. Au moment de l’indépendance du Congo, elle est la seule femme congolaise à avoir suivi une scolarité secondaire. Elle est diplômée du lycée du Sacré-Cœur en juin 1961. En 1964, elle devient la première femme congolaise à être diplômée de l’université, après avoir obtenu un diplôme de sociologie à l’université de Genève. Elle travaille comme assistante de ce département de sociologie jusqu’en 1966.

Le 31 octobre 1966, Sophie Kanza est nommée ministre des Affaires sociales, devenant ainsi la première femme de la République Démocratique du Congo à occuper des fonctions gouvernementales. Sa nomination est intervenue alors qu’elle poursuivait un doctorat à l’université de Genève, mais elle met un terme à ses études pour prendre ses fonctions. La formulation de son poste évolue cependant au fil du temps : commissaire d’État aux Affaires sociales (1966-1967), ministre des Affaires sociales (1967-1968) puis ministre d’État aux Affaires sociales (1969-1970).

Au départ, elle a consacré la majeure partie de son temps au ministère, à examiner les difficultés que rencontrait la population afin d’y apporter une réponse adaptée. Elle a également plaidé pour l’égalité des chances en matière d’éducation pour les garçons et les filles et a été déléguée au sommet de l’Organisation de l’unité africaine à Léopoldville, (actuelle Kinshasa) en 1967. Elle est nommée membre du bureau politique du Mouvement populaire de la Révolution le 13 octobre 1967. Et, le 06 décembre 1970, Sophie Kanza est limogée de son poste ministériel à l’occasion d’un remaniement.

Elle reprend ses études de 1973 à 1976, date à laquelle elle obtient une maîtrise et un doctorat (Ph.D.) en sociologie à l’université Harvard.

De 1973 à 1977, Sophie Kanza est membre du conseil d’administration de l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR).
Elle est sous-directrice générale adjointe de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) de 1981 à 1985 et chef de mission auprès du directeur général de l’UNESCO de 1985 à 1988.

Sophie Kanza (aussi connue sous Sophie Lihau-N’kanza) a épousé Marcel Lihau, premier président de la Cour suprême de Justice et président de la commission constitutionnelle à la Conférence nationale souveraine (CNS) le 26 décembre 1964 . Ensemble, ils ont eu six filles Elisabeth, Anne, Irène, Catherine, Rachel et Sophie.

Après un long et riche parcours sur la Terre des hommes, Sophie Kanza décède à l’âge de 59 ans en 1999 de suite d’une crise cardiaque.

Christelle Gibemba

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières