Pénurie de maïs en RDC : Le gouvernement suspend pour 6 mois tous les droits, les taxes et les redevances sur l’importation des maïs

IMG-20230516-WA0044

Partager:

Les autorités congolaises se sont engagées entre autres à renoncer pour une durée de six mois à tous les droits, taxes et redevances sur l’importation de maïs afin d’inciter les importateurs locaux à accroître leur volume.

La décision a été également prise sur la parafiscalité à l’importation des intrants et engins agricoles pour réduire les coûts de revient et soutenir la production locale.

L’annonce a été faite ce 15 mai 2023 dans la soirée par le Vice Premier ministre et ministre en charge de l’économie Vital KAMERHE, lors du Briefing Spécial sur la réponse du Gouvernement face à la crise du maïs dans les espaces Grand Kasaï et Grand Katanga, organisé par Patrick MUYAYA, ministère de la communication et médias.

« Ce n’est pas la honte pour la RDC d’aller importer pour sauver la population du Grand-Kasaï et du Grand-Katanga, c’est de la responsabilité » a assumé devant la presse, Vital KAMERHE, VPM de l’Économie nationale.

Ce dernier a assumé l’importation pour combler le déficit, répliquant aux critiques après une tournée de plusieurs ministres en Zambie et en Afrique du Sud à la recherche de fournisseurs de la farine de maïs, indispensable pour les régions désignées.

Les besoins de consommation y sont évalués à un million de tonnes par an mais les opérateurs locaux ne produisent que le quart, selon les chiffres officiels qu’il a donné tout en précisant que le déficit est comblé depuis des années par les importations à partir de la Zambie dont la production était très convoitée par d’autres pays.

Pour rappel, le Sud-Est et le Centre de la RDC, à savoir l’ex Grand Katanga et l’ex Grand Kasaï sont secoués par une crise de pénurie de maïs, aliment de base dans la région et pour des millions de foyers. Le gouvernement Congo s’est donc tourné vers ses voisins pour tenter de résorber la crise dans un climat de concurrence sur le marché et de faibles récoltes en Afrique de l’Est.

Pretty NZAZI

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template