Patricia Nseya Mulela démontre la stratégie d’intégration des femmes dans le processus électoral à Lusaka

wp-1658480532227

Partager:

Le Rapporteur de la Commission Électorale Nationale Indépendante, Patricia Nseya Mulela, a représenté le Président Denis Kadima, à la session régionale d’apprentissage des Pairs , sur la représentation des femmes dans les Organes de Gestion des Elections(O.G.E.) , dans la Région des Grands Lacs, à Lusaka, en Zambie, du 19 au 20 Juillet 2022.

Cette session, est un Forum de haut niveau, organisé par la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs, en partenariat, avec le Centre Levy Mwanawasa, pour la Démocratie et la Bonne gouvernance.

Dans son intervention, Patricia Nseya Mulela a planché sur le thème , « La politique de la CENI-RDC ,pour une implication politique  des femmes à tous les niveaux du Processus électoral, de 2022- 2026 ». Patricia Nseya Mulela est revenue non seulement  sur le Cadre légal favorable à la représentation et participation féminines  au processus électoral, mais aussi sur la stratégie d’intégration  des femmes dans le travail de la CENI et à tous les niveaux du processus électoral.

Sous sa casquette de Juriste de formation, le Rapporteur de la CENI a prouvé qu’actuellement en RDC, il y a un Cadre légal propice à la participation électorale des femmes. Elle a d’abord cité en premier, l’Article 14 de la Constitution du Pays,  qui consacre la parité homme – femme et qui  prévient en même temps contre toutes formes de discrimination  à l’égard de la femme. Ensuite, Patricia Nseya Mulela a évoqué l’actuelle Loi Électorale, N° 022/29 du 29 Juin 2022, promulguée récemment par le Chef de l’État ,en son Article 13, alinéa 2 et 3, qui stipule : « Chaque liste est établie  en tenant compte de la représentativité de la  femme et de la personne vivant avec handicap .La liste qui aligne au minimum 50% des femmes dans une circonscription est exemptée  du paiement de cautionnement ». Enfin, Patricia Nseya Mulela a révélé l’intention de son Institution, la CENI, à mettre en place la Division  Genre et Inclusion au  niveau du Secrétariat Exécutif National (SEN), et de ses démembrements dans toutes les Provinces.

Le Rapporteur de la CENI a fait savoir que la management actuel de l’équipe de Denis Kadima , à la tête de la CENI-RDC, est de redonner à la femme, la place qu’il faut dans le processus électoral, à tous les niveaux, et de réaliser l’inclusion  qui est son cheval de bataille.

A la fin de ces deux jours de travaux, les Participants ont doublement signé , d’abord l’acte  pour la création du Réseau Genre, dans les Organes de Gestion des Élections (OGE) dans la Région des Grands Lacs, puis l’acte de bonnes intentions des États participants.

Jean Pierre Katenda 

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template