Participation politique des Femmes : Des personnalités et Structures féminines s’engagent pour cette cause 

IMG-20220226-WA0000

Partager:

En marge des élections prévues en 2023, les membres de la société civile et les mouvements citoyens de la République Démocratique du Congo lance « un Appel pour une participation accrue des femmes en politique ». 

Ils étaient tous là. Les membres du Gouvernement, les responsables des partis politiques, les Ambassadeurs et Chefs de mission diplomatique, les Organisations féminines, les mouvements citoyens, les médias, le secteur privé, et les étudiants, au cours du lancement officiel de cet appel ce vendredi 25 février 2022, à Kinshasa.

L’Ambassadeur du Royaume de Belgique Johan Indekeu a loué les efforts des politiciens de la RDC qui intègrent la femme petit à petit dans leurs Partis politiques. 

De son côté, Gisèle Ndaya Luseba, Ministre du Genre, Famille et Enfants, a apporté tout son soutien aux initiatives des femmes, dans la perspective de partenariat stratégique pour la réussite de l’Agenda genre en RDC.

La Vice Premier Ministre et Ministre de l’environnement et du Développement durable, Eve BAZAIBA a relevé ,dans son bref exposé, les volets qui justifient l’importance de la participation des femmes dans la prise des décisions. « Il s’agit d’abord de la mise en œuvre effective de la démocratie, car les femmes sont démographiquement majoritaires et ont des besoins spécifiques. Enfin, le volet de changement, pour changer la qualité de la gouvernance, avec les hommes d’un côté et les femmes de l’autre. Cela donne un équilibre », a-t-elle souligné. 

Avant de terminer, la Coordonnatrice de la DYNAFEC, Carine KANKU a invité les hommes à être des champions de la masculinité positive. Elle a demandé à tous, de s’engager, chacun dans son secteur, à apporter l’Agenda genre dans ses fonctions.

Après la signature de plus de 44 Organisations et personnalités, les autres participants à cette cérémonie ont également signé ce document.  En prenant tous, cet engagement de « réaliser l’égalité des droits et d’adhérer aux principes consacrés dans les instruments internationaux, régionaux et nationaux ; garantir la pleine réalisation des droits fondamentaux des femmes et des filles, en tant que partie inaliénable, intégrante et indivisible de tous les droits de la personne humaine et de toutes les libertés fondamentales ; ils souhaitent que les Institutions du pays puissent renforcer les mesures législatives, réglementaires et Politiques nécessaires, assurer une représentation accrue des Femmes sur les listes des candidatures pour les élections et les postes nominatifs, afin de progresser dans le respect de l’article 14 de la Constitution consacré à la ‘’parite’’ ».

De leur côté, les partenaires nationaux et internationaux ainsi que les bailleurs de fonds se sont engagés à travailler avec les signataires de cette déclaration à l’approche des prochaines élections dans l’élaboration de Programmes de soutien aux candidatures féminines.

C’est donc par la signature individuelle de ladite Déclaration que les participants à cette matinée se sont séparés.

Jean Pierre Katenda

Mots clés :

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template