“Nouvelle Femme Congolaise », le nouveau concept du mouvement “Notre avenir” dirigé par Marie EFEKELE présenté au public

WhatsApp-Image-2023-04-15-a-11.13.21

Partager:

Le mouvement Républicain “Notre Avenir » en collaboration avec l’Académie Buswe Institute a tenu une grande séance d’information à l’intention des jeunes filles et femmes de la République Démocratique du Congo sous le thème “la nouvelle femme congolaise ». Cela a eu le vendredi 14 avril 2023 dans la Commune de la Gombe à Kinshasa, précisément au CEPAS.

Après une minute de silence en mémoire des femmes congolaises victimes d’atrocités et des violences dans l’Est de la RDC, la juriste Marie Louise EFEKELE, présidente du Mouvement Républicain “Notre avenir » a circonscrit les motivations qui l’ont amenée à mettre en place cette structure qui désormais fera partie de la société civile, avec comme mission principale ‹‹ Former les femmes pour un changement positif de la RDC et l’émancipation de celles-ci ››.

Elle a souligné que la « Nouvelle femme Congolaise » n’est pas le fait de changer de nationalité mais plutôt de former cette dernière pour qu’elle devienne une nouvelle femme :

Marie Louise Efekele, Présidente Mouvement Républicain « Notre Avenir »

‹‹ On me pose des questions du genre : on est déjà congolaise, on va changer de nationalité ? Non évidemment ! Nous commençons avec des femmes qui ont refusé d’être celle que j’étais il y a 18 ans. J’accompagnais des politiques, je militais pour l’ascension des personnes et non leurs visions, c’est pourquoi nous lançons ces formations pour des femmes novices, qui ne sont pas attachées à la politique, enfin que ces dernières deviennent une nouvelle femme congolaise ›› a dit Marie Louise EFEKELE, présidente du MR.

Bintou KAMWANYA

Prenant la parole à son tour, Bintu KAMWANYA, chargée du Genre de cette structure a expliqué en profondeur le concept de la nouvelle femme congolaise qui selon ses propos doit être engagée, formée, informée, instruite, développée et enfin épanouie d’où l’importance de la formation pour équiper ces femmes congolaises appelées à faire les choses autrement dans la société.

Cette séance d’information avait comme modules “la Citoyenneté et l’Éhique ; Élections et communication électorale ; Communication socio-politique et enfin mobilisation et animation militante”. Ils seront dispensés en mai prochain par l’Académie Buswe représentée à cette activité par son Directeur Exécutif, Sendes ZAREBE, qui a rappelé lors de sa prise de parole que cette institution aide les acteurs politiques avec des formations pouvant les amener à aimer le pays, comprendre la politique pour changer des choses.

Miriame Batshainga, Fondation ABI

La Fondation Anzuluni Bembe Isilonyonyi, ABI en sigle, représentée par Miriame BATSHAINGA à cette séance du lancement des formations a informé que cette structure prend en charge les frais de la formation pour 100 femmes dans la salle, dans le souci d’accompagner les femmes à une préparation adéquate car la préparation amène au succès.

Par ailleurs, une vidéo représentant quelques femmes modèles du monde et de la RDC a été projetée lors de ce lancement question de motiver les inscrites à la formation gage d’une réussite dans la société. S’en est suivie une séance de questions-réponses pour plus d’éclaircissement sur la formation.

Notons que cette formation sera lancée au mois de mai 2023 à Kinshasa, un projet du Mouvement Républicain « Notre avenir » de Marie Louise EFEKELE, qui après réflexion veut changer les choses avec ses 18 ans d’expérience politique.

Christian MUKAYA

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin