Manifestation des élèves au Palais du Peuple : Jean Marc Kabund promet l’implication de l’Assemblée Nationale

Un groupe d’élèves venus de différentes écoles publiques de Kinshasa s’est rendu ce jeudi 21 octobre au Palais du Peuple dans la commune de Lingwala. Au siège du du parlement de la RDC, ces derniers sont aller manifester leur ras-le-bol, à la suite de la grève de leurs enseignants, une grève qui paralyse les activités scolaires.

Arrivés à l’hémicycle ces élèves ont été reçus par le 1er Vice Président de l’Assemblée Nationale, Jean Marc Kabund qui a échangé avec eux à l’intérieur de la salle de plénière. 

Le député national, élu du Mont Amba a devant les bleus et blancs réfuté la thèse selon laquelle les enseignants ne dispensent pas les cours parce qu’ils sont impayés :

‹‹ On nous a dit que vous voulez étudier, et vous avez dit que vos enseignants ne donnent pas cours parce qu’ils sont impayés. Si vos enseignants disent qu’ils ne donnent pas cours parce qu’on les paye pas, c’est faux ! Vos enseignants sont payés mais seulement ils exigent l’amélioration de leur salaire. N’est-ce pas ? Je voudrais qu’on puisse nuancer. Faut pas dire que vos enseignants ne sont pas payés car ils sont payés régulièrement. C’est tout à fait légitime pour eux de demander l’amélioration de leur salaire car tout travailleur congolais a le droit de demander à son employeur l’amélioration de son salaire ››, a dit Jean Marc Kabund.

Dans une salle de congrès un peu bruyante, le 1er Vice Président de l’Assemblée Nationale a poursuivi son propos en demandant à ses hôtes s’il faut sacrifier la gratuité de l’enseignement à cause de la grève des enseignants :

‹‹ Je ne crois pas, a-t-il répondu lui-même. Il va falloir que l’État congolais et les enseignants se mettent d’accord afin que vous repreniez les cours. Nous prenons acte de votre présence en ce lieu. Cela nous interpelle en tant que parlement de la République Démocratique du Congo, car le gouvernement est l’émanation du parlement. Nous avons le pouvoir d’interpeller tout membre du gouvernement ou responsable de l’État qui gère un secteur qui ne marche pas ››, a rassuré Jean Marc Kabund.

Celui-ci a poursuivi son speech en informant ses hôtes que l’Assemblée Nationale est bel et bien informée que depuis la rentrée scolaire 2021-2022, il y a des choses qui ne marchent pas dans le secteur de l’Education. Mais Jean Marc Kabund a rappelé à ces apprenants que leur place n’est pas dans la rue mais plutôt à l’école et à la maison.

‹‹ Que les enseignants qui veulent revendiquer leurs salaires le fassent eux-mêmes au lieu de vous utiliser. Vous êtes l’avenir de ce pays et nous nous impliquerons dans ce dossier ››, a-t-il conclu.

Dave Ngonde

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières