Littérature : Etel ADNAN, la poétesse libano-américaine n’est plus

Étel Adnan, la poétesse Libano-Américaine, devenue tardivement une figure de la scène artistique internationale a tirée sa révérence. Elle est morte à Paris en France, ce lundi 15 novembre 2021, à l’âge de 96 ans alors qu’elle dormait.

Le Parcours d’une combattante

Née en 1925 au Liban d’un père Syrien musulman, officier de l’Empire ottoman, et d’une mère Grecque chrétienne, originaire de la ville de Izmir,  Étel Adnan y retourner au début des années 1970 où elle travailler comme journaliste et y demeure jusqu’en 1976, avant de repartir en Californie avec de nombreux séjours à Paris.

Son premier roman intitulé « Sitt Marie Rose » sur la guerre civile libanaise, a été publié en 1977 et traduit en une dizaine de langues. Cette artiste a même reçu le prix France – pays Arabes grâce à cet ouvrage.

Aujourd’hui, ses fans pleurent aujourd’hui une femme pionnière de la littérature,  mais aussi de l’art, qui a célébré bien tardivement son talent, mais qui a été érigée au rang d’icône.

Benitha Ramazani

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template