Com Exkluziva

La question de réparation des Survivantes des Violences Sexuelles abordée par Gisèle Ndaya et Esther Dingemans

La Secrétaire Exécutive du Fonds Mondial pour les survivantes des violences sexuelles liées aux conflits a rencontré la Ministre du Genre, Famille et Enfant ce jeudi 19 Août, pour discuter autour de la réparation de survivantes des VS.

Esther Dingemans a fait part à Gisèle Ndaya Luseba de la démarche menée par le Fonds Mondial pour les survivantes, celle d’aider les pays Africains à faire asseoir ce Fonds. Pour les deux personnalités, la réparation est un pilier essentiel de la justice transitionnelle. Elle est l’un des schémas privilégiés qui donnera aux victimes compensation et satisfaction, afin de leur permettre de recommencer une nouvelle vie.

La secrétaire exécutif du FMS a fait savoir à la Ministre du Genre, que leur structure mène un projet pilote à l’Est de la RDC en collaboration avec l’hôpital de Panzi. Esther Dingemans a souligné que c’est un projet ambitieux et destiné à apporter des réparations intérimaires aux survivantes de violences sexuelles liées aux conflits. Il compte plusieurs assistantes psychosociales dont certaines sont des survivantes mères. Ce projet va s’étendre sur plusieurs parties du territoire national, notamment au Kasaï-Central et dans les deux Kivus. Son approche centrée sur les survivantes est innovante. 
Un comité de pilotage crée dans le cadre de ce projet est composé de représentantes du mouvement des survivantes, d’organisations non gouvernementales et internationales, et des autorités locales.
Ne se substituant pas à l’Etat , la secrétaire exécutif de Fonds mondial des survivantes a précisé à la ministre Gisèle Ndaya que cette action menée vise à susciter la mise en place d’un Fonds national pour les réparations aux victimes de crimes sexuels liés aux conflits en RDC

La ministre Ndaya a été très réceptive à cette question et a salué cette démarche. Elles se sont convenus d’échanger régulièrement pour arriver à mettre en place un Fonds national.

Noter que le Fonds Mondial pour les survivantes de violences sexuelles en période de conflit est une initiative de Nadia Murad et du Docteur Denis Mukwege, les 2 lauréats du Prix Nobel de la Paix 2018. L’objectif de ce Fonds est d’apporter des réparations intérimaires aux survivantes, ainsi qu’un soutien technique et opérationnel aux Etats pour mettre en place des politiques de réparation.

Maguy Mbuku Muzembe

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja
Félix Tshisekedi : Motomboli ya basi

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières