Ituri/Combat pour la parité : Les femmes appelées à ne pas confondre le concept « égalité des sexes » dans les foyers

Céline Bungisabo, avocate au barreau de Bunia en lturi a appelé les femmes de cette province à ne pas confondre le concept “égalité des sexes” et surtout pas à l’imposer dans les foyers. Elle l’a dit lors d’une réception organisée à l’hôtel Kiruku en l’honneur de l’épouse du commissaire provincial de la Police Nationale Congolaise, section Ituri, à la fin du mois de mars 2022.

Selon Maître Céline Bungisabo, le concept “égalité des sexes” concerne le domaine professionnel où l’on fait allusion à l’égalité des chances dans les postes de travail, pour obtenir les mêmes privilèges en ayant les mêmes compétences.

Céline Bungisabo a fait savoir que  beaucoup de femmes comprennent mal ce concept, ce qui est parfois à la base des mésententes dans certains foyers. Et comme conséquences certains époux interdisent même à leurs épouses de participer à certaines réunions de femmes sous prétexte que c’est là que les femmes apprennent à désobéir à leurs conjoints.

‹‹ Ceci est même contraire aux enseignements de la Bible où l’on dit femme soumets-toi à ton époux ››, a- t- elle dit à l’assistance.

Ainsi donc, Maître Celine Busingabo, a interpellé les femmes de toutes les tendances, travaillant dans le formel comme dans l’informel à savoir dissocier la vie professionnelle et le foyer.

Anuarite Unyuthi

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

2 réponses

  1. Ça vallait vraiment la peine ce recadrage. Car beaucoup de femmes comprennent mal ce concept « d’égalité des sexes » et veulent prendre l’autorité de l’homme en copiant l’audacité condamnable de la femme occidentale.

  2. L’accommodement du sexe féminin dans le monde du Travail

    L’égalité des sexes se veut tout simplement un droit juridique. Elle a pour but de protéger les faibles, dans le cas de l’espèce accommoder la femme dans tous les secteurs socio-économiques de la vie pour lui permettre de jouir les mêmes avantages que l’homme. En effet, placer l’homme et la femme sur le même pied d’égalité est un idéal qui consiste à réduire l’écart grandissant qui existe entre les deux sexes pour l’harmonie sociale. Le principe ‘à travail égal, salaire égal’ ne pourra jamais être bénéfique à la femme comme d’aucuns le prétendent pour un certain nombre des raisons. La femme n’est pas l’équivalente de l’homme et ne le sera jamais dans cet univers marqué par l’hégémonie masculine. Bien plus, la société est belle et bien consciente que la performance professionnelle de la femme est circonscrite à cause de son genre. La femme ne pourra jamais travailler effectivement quand elle menstrue ou quand elle attend famille ou quelque temps après avoir mis au monde. Elle ne pourra non plus travailler de longues heures d’affilé comme le fait souvent l’homme. Ces réalités qui vulnérabilisent la femme dans le domaine professionnel ne s’appliquent pas dans le monde masculin. L’âge constitue aussi un déterminant dans l’exercice professionnel de la femme. Une femme de soixante ans est presqu’à la fin de sa vie professionnelle alors que l’homme qui nage dans la soixantaine commence la sienne. Au lieu de parler de l’égalité de sexe, la femme ferait mieux de revendiquer son accommodement dans le monde du travail. La femme est bonne pour un certain nombre d’emplois et inadaptée pour bien d’autres. Voila qui justifie son ajustement.

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template