Grève à l’EPST : Des élèves de Kinshasa ont assiégé le palais du peuple pour manifester leur ras-le-bol

Ils en ont marre de la grève de leurs enseignants et veulent mettre fin à cette situation qui dure près d’un mois. Des élèves de différents établissements publics de Kinshasa se sont rendus ce jeudi 21 octobre 2021 au Palais du Peuple, siège du parlement de la RDC pour exprimer leur ras-le-bol, suite de la grève de leurs enseignants qui réclament un réajustement et une amélioration de salaire, ce conformément au fameux accord de Mbudi.

Faut dire que depuis le 4 octobre dernier, la rentrée scolaire en RDC est formelle mais pas vraiment effective car dès le premier jour, la seule activité des élèves dans les classes des écoles publiques se résume à tourner les pousses jusqu’à l’heure de la fin des cours. Certains parents sont même découragé d’envoyer leurs enfants et préfèrent les garder à la maison. Cette situation a motivé la descente de ces élèves au sein de l’hémicycle.

Face à ce spectacle aussi désolant, plusieurs sont ceux qui proposent au chef de l’État de faire un pas en arrière en limitant la gratuité à l’école primaire (en 6ème primaire), pour que l’état prenne en charge de manière régulière, un groupe restreint des professeurs et laisse les parents s’occuper des enseignants de l’école secondaire( dès la 7ème… jusqu’en 4è des humanités, ndlr) en attendant que le budget de la gratuité s’améliore avant de la rendre générale, donc de l’école primaire à l’école secondaire. Un forcing, ou autre solution allant dans un sens contraire, affirmerait la thèse de ceux qui pensent que la gratuité de l’enseignement serait une mesure propagandiste. Mais alors dans ce cas, c’est serait se tirer une balle au pied car à ce jour, ce dossier est une tache noire dans le bilan de l’actuel Chef de l’État Félix Tshisekedi.

Kevin-Cesar Akalefa

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières