Dysfonctionnement des Feux de signalisation à Kinshasa : Thérèse Izay Kirongozi et Women’s Technologies remédient à la situation

WhatsApp-Image-2022-05-31-at-13.38.51

Partager:

Elle vient à la rescousse des feux de signalisation à Kinshasa dont la plupart, implantés par les Chinois, sont en état de dysfonctionnement et d’obsolescence. Elle c’est l’ingénieure Thérèse Izay kirongozi , présidente de la structure Women’s Technologies et inventrice des robots roulages.

Cette dernière a effectué une descente le lundi 30 mais 2022 au Rond-point Batetela, dans la commune de la Gombe, Centre Ville de Kinshasa, pour faire savoir à la population congolaise via la presse, la solution qu’elle et sa structure ont trouvé pour remédier à ce problème :

‹‹ Tout le monde sait qu’on a un souci avec nos feux de signalisation installés par les Chinois, ils ne fonctionnent plus bien depuis plus de 5 ans à cause de la technologie qui est obsolète. Les câbles utilisés à l’époque étaient souterraines et pour réparer cette panne, il faudrait démolir la route, chose que l’OVD ne permettra pas juste réparer une panne de feu de signalisation, car la construction d’une route coûte trop cher. Moi et ma structure  Women’s Technologies avons procédé au changement de la technologie qui est sur place, en travaillant plus sur la transmission de Data à temps réel. Tel que vous voyez le feu de signalisation, nous avons changé la cotation de l’énergie, si vous remarquez il y a des batteries dans chaque panneau, en dehors de l’électricité .» a-t-elle dit.

Thérèse Izay Kirongozi a fait savoir que les usagers de la route n’ont pas besoin que le courant électrique de la SNEL soit permanent pour qu’ils arrivent à circuler, c’est pourquoi Women’s Technologies a changé l’autonomie. Autres modifications c’est le côté contrôleurs, le contrôle se fait désormais par faisceau hertzien, un émetteur qui prends en charge d’autres récepteurs, c’est cela la technologie qu’elle a appliquée.

‹‹ Cette technologie n’est pas seulement pour réguler la circulation mais si vous remarquez bien il y a des caméras de surveillance aussi, c’est à dire ce carrefour aujourd’hui est bien surveillé ››, a-t-elle précisé.

La présidente de Women’s Technologies a relevé l’aspect écomico-financier de ce projet. Pour elle l’État congolais peut capitaliser pour créer une richesse et des emplois.

‹‹ Tous les délires des conducteurs des véhicules qui se passent sur les grandes artères, le boulevard du 30 Juin notamment, constituent une richesse, c’est à l’État de savoir comment arriver à mettre au point une agence pouvant lui permettre de mobiliser les recettes par rapport à tout ce qui est contravention routière» a-t-elle dit

Thérèse Izay Kirogongzi rappelle qu’il ne sert plus à rien d’importer les feux de signalisation, mais elle sollicite cependant, l’appui financier du gouvernement de la République afin de réparer tous les feux de signalisation de Kinshasa.

Retenons que ce projet, a pris un peu de temps de réflexion notamment sur la nouvelle technologie mais la mise en place n’a pris que 3 jours.

Grâce Ngoma

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template