Conférence mondiale de la Culture “Mondiacult 2022” : Catherine Kathunga Furaha pour  une culture diversifiée.

La Conférence mondiale de la culture s’est tenue, du 28 au 30 septembre 2022, à Mexico City, au Mexique, en Amérique du Nord.

Cette « Mondiacult », Conférence Mondiale sur la Culture, avait pour objectif de fixer les politiques culturelles des pays membres de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, UNESCO . 

Prenant part à cette messe culturelle, la Ministre de la Culture, arts et patrimoines de la RDC, Catherine Kathunga Furaha a annoncé l’engagement de son Ministère pour des nouvelles orientations, allant d’une culture inclusive qui impacte différents secteurs ,dont l’économie  du pays et l’intégration  régionale.

« A travers les nouvelles orientations d’une politique culturelle inclusive et efficace, mon pays s’engage à renforcer l’impact de la culture dans la diversification de l’économie, son rôle dans le rétablissement de la paix et la cohésion sociale, ainsi que sa place incontestable dans le processus de l’intégration régionale » a-t-elle dit.

En plus, dans son intervention, Catherine Kathunga Furaha a fait mention de grandes réflexions menées pour développer des infrastructures culturelles : «Mon pays s’engage à promouvoir le droit d’accès  à la culture et incluant toutes les générations et toutes les personnes vulnérables. C’est pour cela qu’une grande réflexion est en cours pour le développement des infrastructures culturelles et l’intégration des cultures fondamentales ».

Elle a placé aussi, dans son intervention devant ses pairs culturels, le trait d’union entre les infrastructures culturelles et l’amélioration  des conditions de vie des acteurs culturels : « Mon Ministère a entrepris une réflexion profonde sur l’amélioration  du cadre juridique et politique au niveau national. Il est inconcevable de développer des économies créatives et soutenir la croissance inclusive sans prendre en compte l’amélioration  des conditions des acteurs culturels ».

C’est à ce niveau que la Ministre de Culture  a révélé la volonté du gouvernement congolais à mettre en œuvre les industries culturelles soutenues par une politique culturelle et un statut d’artiste qui doivent renforcer la protection et la gestion collectives des droits d’auteurs.

A la fin de cette Conférence Mondiale de la Culture, une déclaration conjointe a été signée par les participants  de plus de 150 pays présents, en vue de partager , a précisé Catherine Kathunga Furaha ,notre avenir des politiques culturelles et réaffirmer l’engagement global de la Communauté Internationale, face aux défis contemporains urgents et complexes de nos sociétés multiculturelles.

Cette déclaration conjointe intègre les priorités communes et définit le contour d’un Programme tourné vers l’avenir qui tire le plein potentiel de l’impact transformateur de la culture pour le développement durable.

Cette Conférence Mondiale de la Culture, Mondiacult, a permis aux représentants de différents pays, d’avoir l’idée d’agir en faveur de la culture en tant que bien public mondial.

Jean Pierre Katenda 

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Une réponse

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template