Alphonsine Nzewu Makaja invite les femmes de la ville de Kikwit à briser la peur pour faire la politique

IMG-20230327-WA0026

Partager:

Alphonsine Nzewu Makaja, bourgmestre honoraire de Lukemi, une des quatre communes de la ville de Kikwit dans la province du Kwilu, est montée au créneau le mercredi 22 Mars 2023. Devant la presse, elle a éveillé lors d’une rencontre,  la conscience des femmes de cette ville afin de briser la peur qui, selon elle, constitue un frein pour se lancer dans la politique.

Dans sa déclaration, la bourgmestre honoraire de la commune de Lukemi a affirmé que si les femmes sont nombreuses en politique et occupent plusieurs postes de prise de décision ou de direction, il y aura un grand progrès dans le pays et la démocratie sera réellement vécue :

‹‹ Il y a quand même quelques avancées, en voyant les femmes ministres, Vice premiers ministres, députées nationales ou provinciales, directrices etc…alors que dans l’ancien temps ce n’était pas le cas. Mais ce n’est pas encore 50-50 que nous cherchons, il y a encore du chemin à faire. Plusieurs responsables des partis politiques alignent très peu de femmes sur des listes électorales. Plusieurs hommes ne veulent pas accorder la même chance aux femmes d’occuper des postes de direction ou de prise de décision ›› dit-elle 

Alphonsine Nzewu Makaja a fait savoir également que si plusieurs femmes prennent du recul en politique c’est parce qu’elles ont peur d’une mort précoce. Nzewu Makaja explique également que nombreuses sont ces femmes qui pensent que faire la politique c’est synonyme d’avoir des fétiches ou gris-gris.

‹‹ Non ! Les femmes ne doivent pas avoir peur. L’histoire nous révèle que ce sont les femmes qui ont amené la démocratie dans notre pays. Tenez ! La maman Kimpa Mvita était quasiment l’une des femmes courageuses qui avaient durement milité pour ce pays jusqu’à trouver la mort ›› a-t-elle martelé.

« Le 29 juillet 1995, une grande délégation est allée voir le Président Mobutu à l’époque pour le respect des droits des femmes, et à la tête de cette délégation il y avait maman Pakasa, une autre femme dynamique » raconte Alphonsine Nzewu.

‹‹ Les femmes doivent aussi retenir une chose : leurs droits ne seront pas donnés comme un cadeau. Elles doivent se battre pour cela. C’est la même chose en politique. Pour gagner les élections prochaines, c’est le moment d’entrer en politique. Nous avons bien reçu la parole du Chef de l’Etat qui prône la parité homme-femme. Il faut en profiter ›› a-t-elle exhorté.

Pour Alphonsine Nzewu Makaja, le président de la République Félix Tshisekedi Tshilombo fait la promotion des droits des femmes et celles-ci doivent saisir cette occasion pour avancer et se faire une place dans la gestion de la République Démocratique du Congo.

Badylon Kawanda Bakiman

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template